Comprendre la résistance au changement dans son entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/04/18    
comprendre resistance changement entreprise

Le changement a deux facettes : la peur et l’espoir qui sont indissociables pour les dirigeants et les salariés. Aujourd’hui le changement fait partie de l’ADN de toutes les entreprises car sans changement les entreprises courent à leur perte. Mais le changement a toujours un impact sur les salariés, c’est pourquoi, il faut l’anticiper. Afin de surmonter la résistance au changement inhérente à toute évolution, il faut commencer par la cerner. Voici quelques informations qui pourront vous y aider.

Une enquête internationale de l’institut Gall up dénombre seulement 9 % de salariés français réellement engagés au sein de leurs entreprises. Un chiffre qui demande à être observé attentivement.
Selon Isaac Getz, Docteur en psychologie et en management, professeur à l'ESCP à Paris et auteur de « Freedom Inc (L'entreprise libérée) », il existe trois profils de salariés.
Les engagés, qui contribuent fortement aux performances de l’entreprise, qui innovent, créent de la valeur, portent la croissance.
Les désengagés, qui en font le minimum, plutôt passifs et qui à la première difficulté, chercheront une autre entreprise.
• Les activement désengagés, qui sont insatisfaits et improductifs, mais de plus qui donnent à l’entreprise un climat délétère par l’impact négatif qu’ils sont sur les autres salariés, qui critiquent les responsables et portent au coup fatal aux projets et aux initiatives.

Le Changement individuel

Un changement individuel amène souvent un changement d’environnement. Un tel changement peut amener une personne à devenir anxieuse. Effectivement, n’ayant plus les mêmes repères habituels, un individu peut changer de comportement, voire remettre en cause son activité.
Lorsque les nouvelles technologies dictent les changements, il faut être à l’écoute des salariés car souvent ils craignent de ne pas être à la hauteur et de se laisser dépasser par le changement, il faut donc leur proposer des formations mais écouter leurs réels besoins afin qu’ils deviennent performants et ne pas leur imposer un pack de formation non adapté.
Dans le cas d’une intégration, un manager se doit d’aider le nouvel employé à bien intégrer son équipe. Cela peut commencer par une présentation, pour mieux détendre l’atmosphère. Ne leur mettez pas trop de pression au début, laissez-les s’adapter à leur propre rythme.

Le changement collectif

Les employés au sein d’une entreprise partagent les mêmes valeurs. Quand un changement arrive, vos collaborateurs éprouvent une crainte collective, ce qui est souvent source de déstabilisation au sein de l’organisation. C'est pourquoi vous devez impérativement les rassurer avant d’annoncer un changement. Pour aider les collaborateurs à mieux faire face au changement, vous devez organiser une réunion. Laissez libre parole à chacun d’eux. Expliquez-leur les raisons du changement. Trouvez ensemble les attitudes à adopter face à ce changement.
Conduire le changement est donc une opportunité pour réengager une partie de ses salariés en leur donnant de l’autonomie, en leur permettant d’avoir des initiatives et en libérant leur parole. Le changement représente désormais une opportunité de créer un dialogue qui a souvent disparu au profit du matériel.

Le changement structurel ou conjoncturel

Si vous avez décidé de changer la structure au sein de votre entreprise, vous devez impérativement en informer vos employés. Que ce soit concernant les horaires, l’organisation des bureaux, les routines de travail, les organisations pyramidales ou autres, ce genre de changement amène vos collaborateurs à s’adapter.

Vous devez être compréhensif si l’un de vos collaborateurs a du mal à faire face au changement. Vous devez leur demander progressivement de faire des efforts. Pour aider vos employés à s’adapter à ce type de changement, vous devez essayer de vous mettre dans leur situation. En faisant cela, vous vous sentirez plus apte à les comprendre.

Comprendre la résistance au changement

Il n’est pas facile pour une personne de s’adapter à un changement. Cette même personne a tendance à résister lorsqu’elle ressent le changement comme une menace pour son travail et pour son confort. Les formes de résistance les plus connues sont l’inertie et l’argumentation.

L’inertie est le refus du changement. Sans brusquer votre collaborateur, vous devez lui faire comprendre que le changement est bien là. Essayez de lui expliquer petit à petit. Car plus vous lui forcerez la main, plus il se sentira perdu et son refus va alors persister.

L’argumentation signifie que la personne est révoltée face au changement. Ne le blâmez pas pour sa réaction, car c’est un geste tout à fait normal. Essayez plutôt de lui expliquer l’importance du changement, et faites-lui comprendre l’utilité de son implication face au changement.

Quand un changement arrive au sein de votre entreprise, il faut donc vous préparer. Avant même l’apparition d’un changement, vous devez en parler à vos collaborateurs. Faites-en sorte que chacun comprenne les raisons et les conséquences que cela implique pour le travail mais la transparence sur les décisions va être un incontournable et fait partie du respect de la valeur des salariés !

Donnez une note à cet article