Commerce associé VS Franchise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/01/10    
Interview d'Alexandra Bouthelier, déléguée générale de la Fédération des enseignes du Commerce Associée

Le Commerce Associé, qu'est-ce que cela représente ?

Historiquement, ce sont des patrons de commerces indépendants qui se sont regroupés car ils avaient compris qu'on est plus fort à plusieurs qu'isolés. Ils sont restés autonomes mais ont mutualisé un certain nombre de services tels que l'achat et la communication. Une structure juridique a été créée autour de coopératives de réseaux d'enseignes. Le but de ce regroupement reste encore aujourd'hui d'optimiser les performances de chaque point de vente. Les réseaux du Commerce Associé représentent aujourd'hui plus de 26 % du commerce de détail Français et réalisent un chiffre d'affaires de plus de 117 milliards d'euros TTC. La FCA assure la promotion et la défense de cette forme de commerce qui regroupe des grandes enseignes dans des secteurs divers (jouets, alimentation, sport, optique…). Elle accompagne les entrepreneurs du réseau d'adhérents et leurs propose notamment des services financiers ou juridiques.

Le Commerce Associé est-il différent du système de la franchise ?

La différence essentielle est que dans le Commerce Associé, les exploitants des points de vente sont également les propriétaires de la coopérative. Ce sont donc eux qui détiennent le pouvoir décisionnel. Dans la franchise, le pouvoir décisionnel n'appartient qu'à une seule personne, le franchiseur. Le franchisé ne bénéficie ainsi pas de la même liberté d'action, de la même indépendance que dans le cas du Commerce Associé. Nos adhérents sont de vrais entrepreneurs qui peuvent prendre des initiatives sans devoir répondre à une structure qui décide pour l'ensemble du réseau. L'esprit d'initiative des propriétaires de points de vente booste les performances de chaque magasin et c'est ce qui explique la croissance de ce modèle de commerces. Autre différence, dans le Commerce Associé, il n'y a pas de contrats à durée limitée avec la coopérative. Les deux systèmes sont performants mais s'adressent à des profils d'entrepreneurs différents.

Comment devenir entrepreneur dans le Commerce Associé ?

Le candidat doit d'abord rentrer en contact avec le directeur de développement de la coopérative qui l'intéresse. Le conseil d'administration vérifie la solidité financière du futur entrant. La personnalité du candidat est également étudiée. On regarde s'il est capable de travailler en réseau, s'il pourra mettre son intérêt personnel au même niveau que celui de la collectivité, car, à long terme, son intérêt individuel sera gagnant.

L'investissement de départ est-il lourd lorsqu'on entreprend dans le cadre du Commerce Associé ?

Il est variable selon les enseignes. Les réseaux ont généralement mis en place un accompagnement financier qui s'effectue à plusieurs niveaux. Cet accompagnement peut être une aide à l'entrepreneur pour lui faciliter la négociation de prêt avec les banques, ou bien un financement direct à travers l'organisme spécialisé appartenant à la FCA, la SOCOREC… Certains groupements fonctionnent sous forme de parrainages : un nouvel arrivant peut entrer dans le réseau sans capital de départ mais avec 3 ou 4 autres responsables de points de vente se portant caution pour lui qui s'engagent à l'accompagner dans la mise en place de sa gestion.

Nos vidéos

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale

Nos articles similaires