Comment savoir à qui vous avez affaire en entretien ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/06/17    
comment savoir qui vous avez affaire entretien

Le moment est arrivé de recruter. Dans la pile de CV, quelques-uns ont retenu votre attention et vous recevez les candidats pour un entretien d’embauche. Mais comment vous faire une idée précise de la personne qui vous fait face ? Quelques conseils pour cerner au mieux vos candidats et augmenter vos chances de recruter la personne dont votre entreprise a besoin.

La philosophie de l'entretien

L’entretien d’embauche n’est pas organisé comme une simple relecture du Curriculum Vitae. Si ce dernier sert de fil conducteur, vous ne manquerez pas d’ailleurs de demander des précisions sur les points qui vous interpellent, vous devrez rentrer dans une vraie discussion, ouverte et élargie, pour amener le candidat à dévoiler sa personnalité. Il s’agit pour vous de jauger autant le savoir-faire que le savoir-être et donc la faculté du candidat à intégrer votre entreprise. Si vous avez sélectionné ce CV, c’est que techniquement il remplit les conditions du poste, l’entretien doit vous permettre d’apprécier la dimension humaine de la candidature.

Détendez le candidat

Le candidat sera la plupart du temps tendu. Soyez courtois et n’entrez pas immédiatement dans le vif du sujet. Proposez un café et commencez par poser quelques questions anodines. Soyez indulgent, le trac est naturel ! Il s’agit de créer la détente propice à un entretien de qualité qui permettra au candidat de se dévoiler sous son jour le plus vrai.

Le CV et au-delà

Cernez l’environnement des postes déjà exercés. Appuyez-vous sur le CV pour apprécier les qualités du candidat. Quel était son degré d’autonomie, quel style de management aime-t-il à pratiquer et pourquoi ? Quelles ont été les raisons des changements de postes successifs et plus particulièrement le dernier ? Qu’attendez-vous de votre vie professionnelle ? Il s’agit de déterminer le moteur personnel de votre interlocuteur et de vérifier si ses motivations sont compatibles avec vos attentes et ce que vous lui proposez.

Surprenez le candidat

Amenez le candidat sur un terrain de discussion ouvert. Il ne s’agit nullement de le mettre en défaut mais de l’amener à sortir du discours qu’il a forcément préparé. En privilégiant des questions ouvertes, vous obligez le candidat à s’exprimer plus longuement et à s’ouvrir à vous. Voyez comment votre interlocuteur construit ses réponses et observez son attitude générale. Un bon esprit de synthèse et une bonne gestion du stress sont des points capitaux pour la suite!

Le passé

Un point vous chagrine ou une zone d’ombre vous inquiète ? Posez clairement la question et n’hésitez pas à revenir dessus plus tard dans l’entretien. S’il a vraiment quelque chose à cacher, le candidat aura du mal à développer un mensonge par deux fois et si au contraire tout est clair vous devriez être rassuré.

L’avenir

Projetez le candidat dans le poste pour lequel il postule. Comment appréhende-t-il celui-ci ? Quelle est sa vision de l’entreprise, de son offre, du marché… ? Qu’espère-t-il apporter et qu’attend-t-il de la collaboration ? A ce stade de l’entretien, si votre intérêt pour le candidat est confirmé, prévenez-le que vous allez demander des références auprès d’un ou de plusieurs de ses anciens employeurs puis abordez les questions matérielles : salaire, avantages, horaires….

Tout l’intérêt de l’entretien d’embauche réside dans la relation humaine qu’il initie. Il n’apporte rien de plus qu’un CV, s’il ne sort pas de l’énumération de ce dernier. Vous devez à l’issue de l’entretien avoir une idée assez précise de la personnalité de votre interlocuteur. Vous ne recrutez pas un diplôme mais un homme ou une femme dans toute sa complexité.

Donnez une note à cet article