Comment rendre ses salariés plus productifs ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/07/17    
Comment rendre ses salaries plus productifs ?

Dans une logique entrepreneuriale, quoi de plus normal pour un entrepreneur de vouloir engager pour son entreprise la meilleure rentabilité possible. Pour atteindre cette rentabilité, il faut d’abord atteindre un certain niveau de productivité. Un des éléments essentiels à cette productivité : le capital humain …

La productivité désigne le rapport entre une production et les moyens qui sont mis en œuvre pour l’obtenir. Cette productivité se mesure en volume et exprime, d’une certaine manière, la mesure de l’efficacité d’un processus. Elle renvoie aux biens et/ou services produits. 

Les moyens mis en œuvre découlent des ressources dont dispose l’entreprise et se matérialisent par le travail, le capital technique, les capitaux engagés, l’expérience, … Autrement dit, ce sont les facteurs de production que détient une entreprise. Ils sont propres à chaque entreprise et influent sur la productivité. Selon la nature de vos facteurs de production, votre production sera plus ou moins importante.

Les salariés font donc partie prenante de cette productivité, c’est-à-dire, que la productivité de l’entreprise dépend d’eux en partie. On parle de capital humain. Grossièrement, rentabiliser ce capital humain c’est atteindre et dépasser un certain seuil de productivité. Dépasser ce seuil permet la rentabilité de l’entreprise.

Pour un entrepreneur, le tout est ainsi de trouver l’équilibre parfait pour son entreprise afin d’engager la meilleure productivité possible. Et ce, dans le but, bien entendu, d’engendrer la meilleure rentabilité qu’il est possible de réaliser.

Faites preuve de cohérence 

Soyez pragmatique ! La liste énumérant le nombre d’actions contradictoires faites au sein d’entreprises est considérable.  Commencez par bannir de votre culture d’entreprise les réunions interminables avec vos salariés qui sont parfois, pendant plus de la moitié de leur temps de durée, d’une totale inefficacité. Perte de temps mais également perte d’argent puisque le temps passé à faire ces réunions c’est le temps pendant lequel vos salariés ne travaillent pas. Vous ne devez garder que les réunions importantes, essentielles au bon fonctionnement de votre entreprise. Celles qui font, qu’à l’issue de ces réunions, vous gagnerez en productivité, de manière directe ou indirecte, et uniquement celles-ci. Il ne suffit pas d’investir dans des ressources considérables pour obtenir des résultats à la hauteur des espérances des sommes investies. Les résultats se montrent parfois négligeables, voire contraignants et pénalisants pour l’entreprise. La quantité ne fait pas toujours la qualité. Cela peut sembler d’une logique implacable et pourtant, nombreux sont les managers et dirigeants à commettre cette erreur.  Et la liste est encore longue … Licencier en période de bénéfice, augmenter ses dépenses dans les ressources humaines afin de mettre en place je ne sais quels moyens qui au final ne seront parfois même pas véritablement exploités, tenter de restructurer votre organisation mais pas de manière pertinente, … Faire des contrôle de qualité, c’est bien, mais inutile de les multiplier sans raison. En faire trop n’est pas toujours ce qu’il y a de mieux pour votre entreprise. Il n’est pas toujours nécessaire d’augmenter le salaire de vos salariés pour augmenter leur productivité, mettre en place un système de primes peut toutefois être judicieux.

Inutile d’être trop rigide dans votre management, faites la part des choses !

Si vous surveillez trop vos salariés et qu’ils le ressentent, ils seront moins amenés à prendre des initiatives et seront moins impliqués. Testez-les en leur laissant une certaine marge de manœuvre tout en les suivant, au début, d’un œil avisé mais sans qu’ils s’en aperçoivent de trop. Ils auront l’impression, qu’ils sont tout de même surveillés, mais que vous leur faite confiance et gagneront dans leur sentiment d’appartenance à l’entreprise, d’engagement. Si vous leur confiez des missions ou projets plus importants, trouvant du sens à ce qu’ils font, ils auront l’impression d’apporter réellement quelque chose à l’entreprise et se sentiront valorisés. N’hésitez d’ailleurs pas à leur faire des retours objectifs sur ce qu’ils font. Les retours leur permettront de se corriger en cas d’erreur, et, en cas de bons résultats de se conforter dans l’idée que ce qu’ils font est apprécié.  Oubliez les détails accessoires pour vous focaliser d’abord sur l’essentiel : la motivation de vos salariés ainsi que leur créativité. Ces deux facteurs sont essentiels car ils constituent la base d’une bonne productivité. Vient ensuite le niveau de compétence de vos salariés, et indirectement leur expérience. Le moral est également une des composantes de la productivité de vos salariés. Pour avoir des salariés motivés et qui usent de leur créativité, l’idéal est quand même que le moral soit au rendez-vous. Veillez à leur environnement de travail et à ce qu’ils travail dans de bonnes conditions. Des conditions favorables ne se mesurent pas juste en termes de côté pratique ou de normes réglementaires (hygiène, etc) mais également dans la culture de votre entreprise. 

Une bonne ambiance de travail, un esprit d’équipe, sont autant de facteurs qui génèrent une productivité plus élevée de par leur bonne volonté, leur envie de bien faire les choses. En clair, si un des membres de votre équipe semble impacter de manière négative le reste de l’équipe méfiez-vous à ce que cette personne n’influence pas le reste de l’équipe ou ne fasse pas émerger une mauvaise ambiance nuisible à votre entreprise, et ainsi à sa productivité. Selon certaines études, il est démontré qu’un salarié heureux au travail, qui aime ce qu’il fait, est plus motivé dans ses missions, plus efficace, et moins absent. En d’autres termes, plus productif. Faciliter l’accès au savoir, à la connaissance, à la formation, et donc aux compétences est présenté comme un atout. Enrichissant et formateur, cela est bénéfique pour vos salariés comme pour vous.

Certes, elles ne doivent pas être excessives mais ne supprimez pas les pauses, elles sont essentielles ! La cohésion d’une équipe ne provient pas juste de la volonté de votre équipe mais passe aussi par un management efficace. Pour ce faire, donner clairement les directives et objectifs à atteindre. L’information entre chacun des membres de l’équipe doit circuler de manière transparente afin d’éviter les quiproquos et incompréhensions.  Se sentir impliquer, être responsabilisé, est également l’une des clés dont vous devez faire don à vos salariés. Savoir faire la part des choses, prôner la communication sont des éléments tout aussi importants. Bien communiquer c’est pouvoir mieux réagir en cas de conflit, c’est éviter les pertes de temps, c’est être plus efficace.

Enfin, ne faites pas de favoritisme, il doit régner un sentiment d’équité entre vos salariés, vous vous devez d’être juste et de faire en sorte que cela leur semble juste également.

Donnez une note à cet article