Comment préparer un recrutement ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     09/08/14    
Comment preparer un recrutement ?

Le recrutement n’est pas une affaire à prendre à la légère. Une erreur de casting et tout le temps passé à former le nouveau salarié (qui est rarement totalement opérationnel dès le début) peut être à réutiliser pour en former un nouveau. Zoom sur les étapes à ne pas franchir trop rapidement avant de recruter un nouveau collaborateur.

La définition du besoin 

Avant toute chose, ne cédez pas à la tentation de recruter trop rapidement. Vous devez avant tout évaluer les besoins réels de votre entreprise. Il est évident qu’en cas de départ d’un salarié (à la retraite, démission ou licenciement), il vous sera plus facile d’évaluer ce besoin. Cette évaluation peut être plus difficile dans le cadre d’intégration de nouvelles compétences ou d’ouverture de nouveaux postes. 

La première question que vous devez vous poser est : Un recrutement oui mais dans quel but ? Une fois ce but fixé, il vous sera facile de savoir s’il faut que vous recrutiez à l’identique de ce que vous aviez ou si vous préfèreriez remplacer un salarié expérimenté par un junior (et vice versa). 

Vous devez définir à ce moment les missions précises que vous comptez confier à ce nouveau salarié. Ces missions doivent vous conduire à un profil type qui sera le plus précis possible et notamment : diplôme exigé, expérimenté ou non, type d’expérience souhaitée, compétences développées lors de son parcours, niveau de langue, … 

Avant de rédiger une annonce, regardez d’abord en interne et évaluez si des personnes de votre équipe ont le profil adéquat. La promotion interne est un bon facteur de motivation pour vos équipes et parfois des salariés peuvent être utilisés dans un service qui n’est pas surbooké vers un nouveau service / service qui nécessite plus de ressources. 

La fixation de la rémunération

Vous devez d’abord respecter les règles légales et conventionnelles. Vous pouvez opter pour un « package de rémunération » ou non. N’hésitez pas à consulter les conventions de branches ou les accords d’entreprises : ils possèdent souvent des grilles de rémunération en fonction du métier et du niveau de qualification que vous devrez respecter.   

Consultez également les offres de pôle emploi afin d’être en adéquation avec le marché. Les offres vous permettront de vous aligner à ce qui se pratique dans votre région en fonction du niveau de qualification requis.
Une fois cette donnée collectée, n’hésitez pas à faire une rémunération « basse » et une offre « haute ». La première s’adressera aux juniors qui nécessiteront une formation et l’autre à des profils plus expérimentés.  

N’oubliez pas que d’autres éléments influent sur la décision : participation, intéressement, bonus, couvertures prévoyance et santé, variables, voiture de fonction, titres restaurants…

L’offre d’emploi

Une fois que vous avez bien déterminé vos besoins, la rémunération et le profil, il vous reste à rédiger votre offre d’emploi. Soyez précis dans la description du poste afin d’obtenir des CV ciblés. Cela vous évitera les innombrables heures consacrées au tri.

Celle-ci doit comporter plusieurs informations essentielles : intitulé du poste facilement compréhensible, description de l’entreprise, de son activité et de sa taille. La description du poste n’intervient qu’après : tâches à effectuer, objectifs, management ou non, niveau de responsabilité, … N’hésitez pas à être le plus complet possible.

Vous pouvez ensuite compléter celle-ci par les compétences et niveaux de diplôme/ formation exigée.
Enfin, complétez votre offre par la nature du contrat que vous proposez (CDD, CDI ...), la rémunération (ou du moins une fourchette) ainsi que les modalités de réponse à l’annonce (e-mail, courrier, date maximale de réponse …

N’oubliez pas que votre offre doit être attractive pour se démarquer des autres. N’hésitez donc pas à utiliser des expressions accrocheuses mais originales lors de la présentation de votre entreprise. A la lecture de votre annonce, le candidat doit déjà vouloir entrer dans votre entreprise et non une autre. 

Attention à ne pas faire de discrimination !

Donnez une note à cet article