Comment ouvrir un restaurant ? (PARTIE I)

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/04/14    
Comment ouvrir un restaurant ?

Vous êtes passionné par la gastronomie, vous appréciez l'indépendance tout en ayant un bon sens du relationnel, vous avez toujours rêvé d'ouvrir un restaurant et vous avez la chance d’avoir une santé de fer, alors n’attendez plus, foncez !

Commencez par mesurer vos compétences et motivations

Synonyme de convivialité et plaisir des papilles gustatives, la restauration est une activité qui vous fait rêver. Cependant, vous n’êtes pas seul à vous intéresser à ce secteur qui se hisse dans le Top des créneaux les plus porteurs en termes de nombre de créations d’entreprise. Si vous voulez régaler et fidéliser vos clients, vous allez devoir faire preuve de créativité et de rigueur.

En ville ou à la campagne, l’ouverture d’un restaurant reste une aventure. Cependant, si vous ne voulez pas assister à la transformation de votre rêve en galère cauchemardesque, ne tombez pas dans l’improvisation. En effet, l’aboutissement de votre projet dépend avant tout de vos motivations et compétences. La restauration est un métier formidable mais difficile. Il requiert en effet de nombreuses aptitudes comme la gestion et le management ainsi qu’une forte motivation pour travailler sans compter les heures.

Avez-vous toutes les cartes en main ?

Avant de vous lancer, vous devez être en mesure de répondre à certaines questions comme les raisons pour lesquelles vous souhaitez ouvrir un restaurant, votre connaissance du métier, votre capacité à enchainer de lourdes heures de travail ainsi que vos compétences en gestion et en management. En revanche, si votre unique motivation réside dans le changement de métier ou la sortie du chômage, mieux vaut choisir une profession moins risquée et moins difficile. Par ailleurs, prenez en considération votre entourage familial car il peut vous apporter un soutien financier et moral et partager ses compétences dans le domaine. Enfin, il est préférable pour votre couple que votre conjoint(e) adhère à votre projet dans la mesure où celui-ci vous mobilisera beaucoup.

Choisissez le type de restauration de votre projet

Lorsque vous aurez réglé les premières questions, vous devrez choisir un type de restauration parmi les nombreux existants sur le marché. Vous pouvez vous consacrer à la restauration dite « par nécessité » qui vise une clientèle localisée, des salariés d’entreprises concomitantes, etc ; votre projet peut également tendre vers la restauration rapide pour les gens de passage ou pressés; vous pouvez vous tourner vers la restauration dite « de sortie » pour la clientèle des spectacles et autres loisirs à laquelle vous devrez offrir convivialité et originalité ; vous pouvez également viser une clientèle « touristique » souvent amatrice de spécialités nationales ou régionales ; enfin, il peut s’agir d’une restauration gastronomique pour une clientèle identifiée. Naturellement, votre établissement pourra être de nature hybride. De toutes les façons, soyez le plus précis possible, car la réussite de votre projet en découlera.

Choisir une thématique

Très en vogue, notamment dans les grandes villes, les restaurants à thème sont souvent plébiscités par les consommateurs. Certains misent sur une spécialité culinaire, d'autres sur un décor ou sur une activité comme le karaoké. Pour choisir votre thème, penchez vous sur les différentes thématiques à exploiter : vous pouvez vous inspirer d'un goût personnel ou d'une passion. Pour exemple, la voile peut devenir le prétexte d’une décoration « nautique », à des menus « marins » ou « sportifs ». Vous pouvez également faire une analyse de terrain, avec enquête et interviews, afin de vous distinguer de la concurrence ou transposer dans votre ville un concept qui a fait ses preuves dans une autre ville ou un autre pays.
Prudence néanmoins car la clientèle, sensible aux effets de mode et au changement, se montre parfois infidèle.

Pour un restaurant à thème, l’alternative est de centrer le restaurant autour de la cuisine d'un chef. Vous misez là sur une valeur sûre : la gastronomie rassemble toujours lorsque la qualité est au rendez-vous. Cependant, ce n'est pas sans risque : vous dépendrez totalement du bon vouloir de ce chef et, qu'il soit salarié ou associé, vous perdrez une partie de la maîtrise de votre établissement.

Suite sur le site à 10H30