Comment monter un plan de reprise ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     08/05/16    
comment monter plan reprise

La reprise d’une société nécessite l’établissement d’un business plan bien particulier, suffisamment détaillé pour convaincre de possibles investisseurs de la faisabilité du projet et de sa rentabilité. De la fiabilité et de la solidité de cet indispensable document de travail dépend toute l’opération. De quelle manière doit-on procéder pour concevoir un plan de reprise efficace ?

Présenter son projet

Tout dossier de reprise débute par la présentation de l’entrepreneur : son parcours, son expérience professionnelle et ses motivations à reprendre la société. De cette introduction découle la nature même du projet : les modalités de reprise doivent être présentées de la manière la plus claire possible. Il faut indiquer s’il s’agit d’une location-gérance, d’un rachat de l’entreprise à titre personnel uniquement ou bien avec des associés, d’un achat en direct ou en passant par une holding, etc. Ces informations doivent permettre de bien faire comprendre vos intentions à vos interlocuteurs.

Réaliser l’étude de la société et du marché

Une grande partie du plan de reprise consiste à démontrer votre parfaite connaissance de l’entreprise ciblée. Pour cela, il est essentiel de monter un dossier détaillé retraçant notamment son historique, son organisation, la nature de sa clientèle, ses moyens d’exploitation ainsi que ses points forts et ses points faibles. Bien entendu, une étude de marché est également indispensable, orientée dans une double direction : d’une part, en analysant la filière d’un point de vue global, et d’autre part en affinant ces données sur le plan local de l’entreprise (zone de chalandise, répartition de sa clientèle, etc.).

Établir un bilan financier

Là où un business plan classique réclame de faire de la prospective, le plan de reprise se place lui dans une démarche rétrospective. Il faut dans ce cas livrer une analyse complète de la situation financière de la société visée, ce bilan servant de base pour appliquer votre future stratégie. Un tel bilan financier comprend l’analyse des trois derniers bilans en date de l’entreprise, de l’évolution de son chiffre d’affaires et de ses ratios financiers, mais aussi un regard précis sur sa structure économique et sa situation actuelle.

Fixer une stratégie de développement

La partie technique est le cœur du plan de reprise. Il est question de présenter ici les objectifs fixés pour le futur de la société et les moyens que vous souhaitez mettre en œuvre pour y parvenir. Les destinataires du plan doivent être en mesure de comprendre rapidement dans quelle direction vous souhaitez conduire l’entreprise. Cette partie doit aussi permettre de rassurer d’éventuels investisseurs quant à la pertinence de votre démarche. Elle comprend votre projet d’aménagement des points de vente, la stratégie de communication, une approche marketing et les changements que vous souhaitez instaurer tant au niveau des ressources humaines que du management.

Fournir un prévisionnel financier

Enfin, le plan de reprise se conclut par l’établissement d’un prévisionnel financier. Il y sera question des besoins de financement, du détail des ressources mobilisées, du seuil de rentabilité de l’entreprise, du plan de trésorerie et du plan de financement qui va de pair. L’un des points les plus importants est la prise en compte de votre besoin en fonds de roulement assurant la viabilité du projet.

Donnez une note à cet article