Comment manager les énergies négatives ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/03/18    
comment manager energies negatives

Les personnes négatives peuvent affecter votre équipe plus que vous n’en avez probablement conscience. En tant que manager, vous devez à la fois agir avec respect et écoute envers de tels salariés mais également fermeté et énergie pour ne pas que leur cynisme se distille au sein de votre équipe. La bonne humeur est contagieuse mais le pessimisme peut s’avérer un frein à l’harmonie des équipes.

La contagion émotionnelle peut affecter positivement et négativement vos employés. Vous devez apprendre à reconnaître les personnes influentes au sein de votre entreprise. Ceux qui voient le verre à moitié plein et boostent la créativité de votre équipe. Et puis, ceux qui arrivent au travail en se plaignant des transports, du temps qu’il fait ou de leur nuit de sommeil. En se plaçant trop régulièrement comme victimes, ces personnes envoient des ondes négatives et consomment de l’énergie, si utile à votre société.

Apprendre à écouter et discerner

En tant que manager, vous devez faire la part des choses et mettre un point d’honneur à différencier le vrai pessimiste de celui qui l’est occasionnellement.
Si l’un de vos salariés, le plus souvent souriant, commence à maugréer et se plaindre des conditions de travail par exemple, demandez-lui, à l’écart du groupe, quelles sont les difficultés qu’il rencontre. Vous n’êtes pas un psychologue et votre rôle n’est pas de résoudre les problèmes de vos salariés. Toutefois, il se peut qu’en lui montrant de l’empathie, vous puissiez établir un dialogue fructueux avec lui. Il appréciera le fait que vous ne soyez pas indifférent à sa situation. Donnez-lui également des pistes pour trouver des solutions.
D’autres personnes au sein de votre équipe sont incapables d’être optimistes parce qu’ils ne se sentent ni écoutés ni valorisés pour ce qu’ils sont et pour leur travail. Répéter des remarques négatives tout au long de la journée peut-être un signal lancé en votre direction. La personne concernée requiert votre attention. Prenez le temps de l’écouter. Certaines de ses requêtes pourraient s’avérer légitimes. Avec un peu de patience, vous pourriez résoudre son problème et mettre un point final à la négativité au sein de votre équipe.
Parmi votre équipe se trouvent peut-être de vrais pessimistes. Vous les reconnaissez facilement au vocabulaire qu’ils utilisent : dévalorisation d’eux-mêmes et des autres, peur d’échouer, négativité constante à propos de tout et de rien… Ils focalisent autour d’eux un brouhaha contagieux, surtout si les personnes autour rentrent dans leur jeu. Ce sont leurs remarques qu’il vous faut apprendre à canaliser.

Prendre du recul

Le cynisme auquel les personnes négatives habituent les personnes de votre équipe ne doit pas vous toucher personnellement. L’ensemble des critiques que vous essuyez ne se dirigent pas forcément contre vous. C’est pourquoi vous devez vous protéger et ne pas vous sentir attaqué. Vous avez certainement vos faiblesses et certains mots pourraient vous heurter. Détachez-vous le plus possible de la situation et essayez de garder votre sourire et votre optimisme. En toute circonstance, veillez sur vos paroles et ne laissez pas entendre que les choses sont incapables de changer.

La nécessité d’intervenir

Vous devez recadrer les attitudes négatives, néfastes sur le long terme, au potentiel de votre équipe. Ne cherchez pas d’excuses. En tant que manager, vous devez agir avec courage et prendre les choses en main. Peut-être que la situation n’est pas de si mauvais augure qu’elle n’y paraît mais au plus tôt vous y mettrez un terme au mieux ce sera pour l’ensemble de votre société. Sans quoi la situation pourrait s’envenimer.
Vous devez intégrer l’employé en question au sein de votre stratégie de reconquête de l’optimisme au travail. Le plus souvent, il n’a pas forcément connaissance du poids des mots qu’il utilise ni de son impact sur les autres personnes qui travaillent avec lui. Surtout s’il se sent écouté et soutenu dans ces propos. Prenez le temps de lui expliquer que les mots ont du poids et que vous ne le soutenez pas dans son attitude. Expliquez-lui que sa propension à critiquer n’encourage pas forcément l’équipe. Faites-lui entendre qu’il est une personne faisant partie intégrante du groupe et qu’il y a toute sa place mais demandez-lui de trouver des solutions à son pessimisme. D’abord, par une introspection personnelle : il doit se rendre compte par lui-même. Ensuite par des actes avérés. Fixez-lui des buts. Vous n’arriverez pas à modifier sa manière de penser mais vous pouvez l’entrainer à utiliser un autre vocabulaire et à regarder les situations sous un autre angle. Donnez au salarié du temps pour réaliser des efforts et faites un point sur ces progrès.
Après avoir recadré la situation, votre but est de rester ferme et de ne pas l’encourager dans ses réactions négatives. Lorsque l’employé aborde un de ses sujets de critique favori, essayez de faire basculer la discussion sur une thématique plus mesurée. Favorisez-les conversations de groupe lors de réunion ou de temps de pause en équipe en distribuant la parole à tout le monde. Ne le laissez pas avoir le monopole de la conversation, et, surtout, de la critique.

Prendre les mesures nécessaires

Si la situation ne s’améliore pas, vous devrez placer l’employé en face de ses responsabilités. L’une des premières solutions de sanction réside dans le fait de le séparer de l’équipe en lui expliquant les motifs qui vous conduisent à prendre cette mesure. Peut-être que celle-ci paraîtra tellement extrême aux yeux de l’employé qu’elle lui donnera la motivation pour changer d’attitude. Si c’est le cas, en tant que manager, vous devrez prendre en compte les progrès accomplis et les reconnaître. Dans tous les cas, continuez toujours de valoriser l’ensemble de votre équipe et de distiller auprès d’eux encouragements et bonne humeur.
En dernier lieu, vous pouvez être amené à vous séparer de lui. Vous êtes le garant d’un environnement créatif et stimulant pour l’ensemble de vos collaborateurs et vous devez expliquer à votre salarié que son attitude n’est pas compatible avec l’identité de la société. En arriver à cette étape, vous sera certainement difficile mais ne pas résoudre le problème pourraient conduire certains éléments de votre équipe à fuir l’ambiance de votre société et quitter prématurément la boite.

Donnez une note à cet article