Comment lever 1 M d’euros sans client !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     29/03/12    
4 manieres de reduire ses couts sans toucher a la qualite

Arnaud Susplugas a créé son entreprise Kyotherm en juin 2011 et a réussi sa levée de fonds dans la foulée. Entretien avec un chef d’entreprise qui maîtrise son sujet.

Vous proposez la maîtrise d’ouvrage et le financement d’installations collectives d’énergie thermique renouvelables. Le concept de votre entreprise est totalement nouveau. Comment arrivez-vous à faire une telle proposition ? »

Les collectivités sont très demandeuses de solutions de chauffage à base d’énergie renouvelable mais les installations étant plus coûteuses (qu’une installation à base d’énergie fossile) leur budget n’était pas configuré pour et leur projet n’aboutissait pas… même si à l’usage les économies étaient réelles. Dans mon ancienne entreprise Dalkia, j’avais constaté qu’un certain nombre de projets n’avaient pu être réalisés car il n’existait pas de proposition adaptée. J’ai donc imaginé une solution qui permette de résoudre le problème financier tout en garantissant des installations à énergies renouvelables (la biomasse et la géothermie).

Donc en fait vous ne vendez pas d’installations mais de l’énergie ?

Absolument, dans notre schéma, le client final n’investit pas dans une installation. Il achète des kwh et ce coût est généralement inférieur aux coûts de l’énergie fossile.

Comment avez-vous convaincu les investisseurs pour réussir cette levée de fonds importante sans avoir acquis de client ?

Il faudrait le leur demander ! J’ai levé des fonds dans ma sphère familiale et amicale pour environ 1/3, auprès de Business Angels pour 1/3 et auprès du fond StarQuest pour le dernier tiers. Je pense que le projet  a convaincu par la réalité des attentes du marché et par la pertinence de la solution que je propose.

Le point de vue de l’investisseur Arnaud Delattre, associé fondateur de StarQuest Capital

« Starquest Capital consacre environ 30 % de ses investissements à des entreprises green business plutôt orientées vers le domaine de l’énergie. Nous sommes un fonds d’investissement opérationnel et non financier. Nous nous voulons surtout créateur de relation. C’est pourquoi notre fonds accompagne de près ses « bébés » ! Le critère fondamental de sélection est  l’homme qui porte le projet et l’activité dans laquelle il va s’engager.
Arnaud Susplugas nous a convaincus par sa crédibilité et son sérieux. Nous avons senti également qu’une relation de confiance allait s’instaurer naturellement entre lui et nous. Il est assez rare que nous investissions dans des entreprises qui n’ont pas encore de clients. Mais, dans le cas de Kyotherm, le concept va permettre de résoudre les problèmes majeurs liés au financement des projets de production d’énergie. »