Comment le commerce va muter ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/03/13    
Oubliez tout ce que vous savez sur le commerce. 2013 promet d’être une année de mutation radicale du commerce comme on l’envisageait depuis des dizaines d’années. Quelques explications pour envisager cette année avec la stratégie qui convient.

1 La fin des purs players du commerce

Le pur e-commerce serait-il en train de vivre ses dernières heures ? En tout cas, on assiste depuis plusieurs mois à une insertion dans le monde réel des acteurs du e-commerce. Les purs players tentent les uns après les autres l’aventure du retour vers le retail, avec succès en général. On peut citer ici l’exemple du site de ventes privées évènementielles Bazar Chic qui a ouvert récemment un premier point de vente physique et qui compte étendre l’expérience. Autre exemple parlant : la jeune marque de lunettes Jimmy Fairly qui a démarré sur le web en tant que pur site de e-commerce avant de sauter le pas de l’ouverture d’une boutique à Paris. Le point de vente physique ayant donné de meilleurs résultats que le site de e-commerce, les fondateurs ont changé leur stratégie et opté pour un développement en retail. 

2 Les boutiques : nouveaux sites e-commerce ?

Parallèlement à cette tendance du retour au retail, on assiste à l’émergence de boutiques d’un nouveau genre, mixant physique et digital. L’exemple du concept-store Desigual à Paris est parlant : la marque de vêtements a installé une boutique dans laquelle aucun article n’est à vendre et qui ne dispose d’aucun stock. Les clients sont accueillis dans un univers chaleureux et à l’image de la marque pour faire leurs achats de produits Desigual… en ligne, via des tablettes en libre accès. 

3 Le clic and collect

Autre tendance qui confirme la généralisation des usages « cross-canal » d’Internet et des points de vente : le développement du « clic and collect ». Ce service en ligne consiste à vérifier la disponibilité d’un produit en magasin, à le réserver et à éventuellement le payer en ligne, puis à venir le chercher en boutique. Surfant sur cette tendance, les enseignes Starbucks et McDo ont déjà lancé des applications mobiles permettant aux usagers de commander en ligne et de venir retirer leur produit ensuite en point de vente. 

4 L’accès plutôt que la possession

Le climat financier morose et l’envie des clients de changer régulièrement de bien de consommation a fait émerger une nouvelle tendance : celle de la location plutôt que de l’achat. Le type de produits disponibles en location se diversifie de plus en plus. Désormais on trouve à peu près de tout en location, même du vernis à ongle ! 

5 Le shopping partout, tout le temps

Ce n’est plus aux clients de s’adapter aux horaires ou aux localisations des points de vente de la marque, c’est à la marque de proposer au client des produits disponibles là où il le veut et quand il le veut. Cette tendance se dévoile à travers le déploiement de « boutiques de QR codes » dans des gares par exemple. Ces boutiques accessibles à toute heure permettent aux consommateurs de faire leurs achats en un seul flash sur les QR codes des références souhaitées. 

6 L’hyper-spécialisation 

Pour se démarquer sur un marché ultra-saturé, les boutiques ou sites e-commerce doivent se lancer sur des niches très spécialisées et devenir les références en la matière. On peut citer ici le site Motoblouz qui a su tirer son épingle du jeu sur la toile avec une offre spécialisée dans l’équipement pour motards. 

7 Vendeur, et bien plus…

A l’heure où la toile est envahie de sites e-commerce dans tous les secteurs possibles, il existe une excellente façon de s’imposer : proposer des produits à la vente, mais aussi de l’information et des services associés. C’est la stratégie qu’a adopté par exemple le site de vente de produits pour animaux Wanimo. Le site propose à ses clients de bénéficier de conseils personnalisés par des vétérinaires. Résultat : le site est devenu rapidement la référence sur son secteur.

8 Le drive to store

Cette année encore vont se développer toutes les applications dont l’objectif est d’encourager le client à se rendre en magasin, en lui proposant des promotions exclusives, et géolocalisées la plupart du temps. L’application Shopmium illustre parfaitement cette tendance. La solution permet à ses adhérents de bénéficier de promotions privées valables dans des magasins à proximité d’eux. 

9 Les nouvelles façons de consommer

Fini le système classique d’un acheteur qui se rend chez un vendeur pour consommer ! Peer to peer, troc, barter, revente de produits par le client… Les modes de consommation évoluent très rapidement. Le boom de la consommation partagée s’illustre par le succès de la startup Getaround qui propose (seulement aux états-Unis pour l’instant) la location de son véhicule à d’autres particuliers. Que ce soit en B to B ou en B to C, le système du troc semble avoir de beaux jours devant lui…

10 Le boom des boutiques éphémères

Technique de communication autant que stratégie de vente, les boutiques éphémères pullulent ces derniers temps. On peut citer notamment le point de vente éphémère d’eBay à Berlin qui a beaucoup fait parler de lui récemment. Soyez prêt, la tendance devrait s’intensifier en 2013.

11 La consommation sur abonnement

Vous avez forcément entendu parler en 2012 de la folie des boxs sur abonnement. Il y en a pour tous les goûts : cosmétiques, thé, produits gastronomiques, vin, produits pour chien… La tendance semble encore se développer et de nouvelles boxs devraient faire leur apparition sur le marché cette année.