Comment gérer une rupture de stock ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/02/18    
Comment gerer une rupture de stock ?

Bien qu’elle puisse être synonyme de la bonne santé de votre entreprise, la rupture de stock est un cas de figure classique qui peut conduire à un fiasco. Anticiper au maximum, mais aussi la gérer pour ne perdre ni revenus potentiels, ni clients. Lors de l’absence d’un produit en magasin, un consommateur va généralement s’orienter sur une marque concurrente voire un produit de substitution. Et perdre un client influencera la trésorerie dans l’avenir.

Les causes des ruptures de stock

On parle de rupture de stock quand la quantité disponible de produits est insuffisante pour satisfaire la demande. C’est une situation qui est entraînée par différentes causes :
• Erreur comptable dans l’approvisionnement : différence(s) entre les données du stock informatique et le stock physique
• Mauvaise estimation des commandes
• Mauvaise réactivité ou fiabilité des fournisseurs
• Période de croissance brutale qui entraîne une forte augmentation de la demande
• Commande trop tardive d’un acheteur grossiste
• Traitement trop lent en interne sur l’approvisionnement ou la commande client.
• Volonté délibérée de ne pas trop produire (exemple : Louis Vuitton)
• Il existe deux types de ruptures de stock. La rupture de stock temporaire peut arriver suite à une demande forte et soudaine sur un produit ou bien à cause d’un problème de réapprovisionnement par exemple. Le deuxième type de rupture de stock est celle qui est définitive, lorsqu’un e-commerçant ne souhaite pas continuer de commercialiser un produit.

Comment anticiper ?

Si la rupture de stock n’est pas causée par une faute professionnelle, le meilleur moyen de l’éviter est de posséder une bonne visibilité à long terme. Tous les facteurs ne sont pas forcément directement contrôlés par votre société (notamment les tâches externalisées comme le fournisseur). Ces derniers représentent souvent un manque à gagner ou une perte d’argent pour l’entreprise. Le principe est donc d’anticiper tout retard, erreur, ou croissance et se doter d’outils pratiques, comme d’une solution logistique permettant de suivre le niveau des stocks en temps réel.
Pour prévoir la croissance de la société, ou une hausse de la demande, il vous faut savoir décrypter les signes. Les périodes classiques de suractivité sont par exemple les soldes. Les promotions peuvent, bien sûr, faire décoller les ventes, mais pas uniquement sur les produits soldés. Si les promotions s’appliquent sur un nombre arrêté de modèles, les autres doivent être disponibles en quantité suffisante pour répondre aux besoins.

Comment gérer ?

Avant toute chose, l’entreprise doit mettre en place différents stocks :
• Les stocks de sécurité : pour combler les ruptures et autres aléas ;
• Les stocks de découplage : pour remplacer le produit ou une partie du produit par un autre ;
• Les « pool stocks » : pour absorber les légères différences de commande pour les ventes en boutique.

Malheureusement, il n’existe que des techniques pouvant minimiser l’impact d’une rupture de stock. La première option est de proposer au client la possibilité de la réservation. De plus en plus d’acheteurs réservent sur le site web avant de se rendre en magasin : celle-ci rassure et représente un gage de fiabilité. Ne pas oublier d’indiquer les ruptures de stock sur le site, afin de ne pas décupler le manque.
Une communication transparente engendre toujours des retombées positives. Le fait d’assumer une rupture de stock peut même faire de la publicité pour le produit en question. Mais la société se doit surtout de montrer qu’elle maitrise la situation. Par exemple, pour ne pas perdre le client, vous pouvez proposer une livraison gratuite quand le produit sera disponible ou une réduction sur des achats futurs. Pour remplacer un modèle indisponible, vous pouvez proposer un modèle adjacent de même qualité - ou de qualité supérieure toujours pour le même prix (comme un passager de 2nde qui passerait en 1ère par manque de place dans l’avion). Le client se sentira valorisé, il gagnera au change et vous gagnerez en notoriété

Le juste milieu

La rupture de stock comme un stock trop important doivent faire l’objet de l’attention des gestionnaires. Il est primordial pour l’entreprise de trouver le « juste-milieu », car si un stock disproportionné peut rapidement devenir un centre de perte pour l’entreprise, un stock en rupture peut avoir les mêmes répercussions.

Donnez une note à cet article