Comment faire de soi une marque ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/06/17    
Comment faire de soi une marque ?

Dirigeants ou salariés, nous cultivons à peu près tous aujourd’hui notre image et notre notoriété, particulièrement grâce au web. Pour ce faire, nous utilisons notre nom pour qu’il devienne une marque encrée dans les mémoires et une véritable référence pour nos cibles. Faire de soi une marque ou pourquoi et comment développer son personal branding ? Dynamique vous conseille.

Pourquoi faire de soi une marque ?

Depuis toujours, le nom de certains hommes est porteur de références qui ont traversé les siècles, qu’il s’agisse d’André Le Nôtre pour la réalisation des jardins à la française, Monsieur Lépine devenu une véritable institution avec son concours d’invention, ou encore Monsieur Poubelle dont le nom est entré comme un mot courant de notre vocabulaire. Plus récemment, Cyril Lignac a fait de son nom une valeur de l’art culinaire qui lui a permis d’ouvrir plusieurs restaurants mais aussi de créer son propre magazine. De nombreuses stars profitent également de leur célébrité pour décliner leur nom en parfum ou marque de vêtements.

Aujourd’hui, tout un chacun développe plus ou moins son personal branding. En tant que dirigeant d’entreprise, faire de son nom une marque permet de se construire une notoriété et une image positive, pour se démarquer de ses concurrents. A terme, cette démarche permet à l’entrepreneur de devenir une référence dans son domaine, d’être synonyme de valeurs pour ses partenaires, de créer un sentiment d’appartenance, et également de gagner des clients et donc de développer son chiffre d’affaires. Du côté des salariés, construire son personal branding est un moyen de faire la différence lors d’une recherche d’emploi, ou d’être approché directement et d’ainsi pouvoir saisir des opportunités. Enfin, cette démarche permet de travailler sur soi-même, d’apprendre à mieux se connaitre et accroître sa confiance en soi.

Comment procéder pour devenir une marque ?

S’il permet de répondre à des enjeux considérables pour son utilisateur, le personal branding repose sur la mise en œuvre d’une véritable stratégie de communication. La première étape consiste à déterminer votre profil en vous attachant notamment aux faits marquants de votre histoire : votre domaine d’expertise, vos forces, vos valeurs, vos faiblesses, votre vision à 5 ans voire plus. L’avis de l’entourage, amis et clients par exemple, est très important, d’une part pour calibrer votre image au plus juste, et d’autre part pour la résumer à des points essentiels et d’intérêts pour vos cibles, mais aussi différenciants.

Selon le profil arrêté, il convient ensuite de définir son message, ses actions de communication et les moyens employés. Les outils les plus couramment utilisés, que ce soit par les salariés ou les dirigeants, sont les blogs, les réseaux sociaux, la participation à des évènements professionnels (salons, conférences, petits déjeuners débats…) ou encore les communiqués de presse. D’autres, moins répandus, comme la réalisation d’une application pour téléphone ou la publication d’un livre, existent également.

Quelle vigilance quand on devient une marque ?

Faire de son nom une marque n’est pas anodin et requiert une attention particulière. Dans le choix des outils tout d’abord, rien ne sert de se lancer sur tous les fronts en même temps. Il est en effet préférable d’avoir un seul profil bien complet plutôt que plusieurs mal renseignés. Ensuite, les informations et les messages diffusés doivent être cohérents entre eux pour un ensemble homogène, qui ne soient pas contradictoires avec votre image ou vos objectifs. De plus, ils doivent être clairs pour être facilement mémorisés. Concernant la fréquence de diffusion des messages, il est important d’être actif et de publier régulièrement des contenus, pour développer votre visibilité d’une part, celle-ci prenant du temps à s’installer, mais aussi pour maintenir l’intérêt des lecteurs d’autre part ; on parle alors d’animation de son réseau. Toutefois, chaque action doit être menée avec une certaine réflexion pour que les diffusions restent simples, pertinentes, et n’entravent pas votre vie privée selon les limites que vous vous êtes fixées.

Enfin, la vigilance doit aussi porter sur les informations qui pourraient émaner de tierces personnes. Pour se faire, vous devez surveiller ponctuellement les publications à votre sujet, de sorte à pouvoir supprimer ou signaler celles susceptibles de nuire à votre image le cas échéant.

Donnez une note à cet article