Comment faire un communiqué de presse ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/09/16    
Comment faire un communique de presse ?

Le communiqué de presse est un outil précieux pour votre entreprise, bien qu’assez peu utilisé par les TPE/PME. Il est nécessaire de ne pas le déconsidérer, mais de l’utiliser et le « construire » avec soin.

Destiné aux journalistes

Le communiqué de presse est déjà un outil de communication gratuit !
Sans coût, il vous permet de faire parler de votre entreprise, et de gagner en visibilité. Le but est de le faire relayer et reprendre par les medias. Mais c’est aussi un outil de BtoB, qui légitime votre société et consolide son image par rapport à la concurrence. Le CP vous permet -symboliquement- de vous affirmer comme un acteur du marché sur lequel vous évoluez. C’est un exercice à maîtriser, les communiqués de presse devant rythmer la vie d’une petite entreprise : une levée de fonds, un lancement de produits, des animations commerciales, une nomination exceptionnelle, une implantation à l’étranger, etc.

Avant tout, réalisez bien que le communiqué de presse est l’une des sources d’information majeures du journaliste, qui en reçoit tous les jours des dizaines dans sa boite e-mail. Votre destinataire se voulant par son métier, objectif et impartial, n’a pas comme but de vous faire de la publicité. Les medias auxquels vous vous adressez cherchent à apporter un contenu utile ou intéressant (ou encore divertissant) à leur lectorat. Il convient donc de travailler le style et la présentation de votre texte.

Avant le lancement

Dressez vos listes de « mailing », en vous constituant une liste de destinataires pour envoyer massivement l’information. Il s’agit de repérer les journalistes qui seront à même de rebondir sur votre CP. Visez tous les types de médias (TV, presse, radio, web), en sélectionnant ceux qui pourraient être intéressés : presse spécialisée dans votre domaine, média local, contenu en adéquation avec le lectorat, l’actualité, ou susceptible de faire le buzz, etc.

Reste à trouver les coordonnées de ces journalistes, parfois présentes sur le site internet du média, en signature d’article, CGV ou Mentions Légales. Sinon, passez par la section « presse » ou « rédaction » d’un organisme, qui redirigera votre mail à la personne demandée. Le dernier recours consiste à essayer de déterminer l’adresse e-mail selon les modèles suivants : « prénom@société.com » / « prénom.nom@société.com » / « rédaction@société.com ». [Attention à prendre en compte les délais de publications des différents médias (s’y prendre bien en avance pour les gros articles et les parutions en presse papier)]. N’hésitez pas non plus à envoyer votre CP à vos newsletters préférées ou sur les sites de publications de CP (qui optimisent votre référencement ; il en existe des gratuits comme des payants).

La forme : accessibilité, visibilité, attractivité

La forme est importante, le communiqué est un outil d’information rapide et percutant. Le journaliste sait en quelques secondes s’il communiquera dessus ou non.
-Le texte ne doit pas faire plus de 2 pages. Par souci d’objectivité, le journaliste utilisera plusieurs autres sources pour publier d’après votre CP. Contrairement au dossier de presse, vous n’avez donc pas besoin d’apporter beaucoup d’informations, seuls les faits précis comptent.
-Il est à envoyer le plus souvent par e-mail, sauf s’il est particulièrement original ou accompagné d’un objet/cadeau (ce qui, bien sûr, est plus marquant pour votre lecteur).
-Ne pas l’adresser en pièce-jointe, mais dans le corps du texte. Il ne doit pas non plus être trop lourd (1mo maximum).
-Structure : visuellement, le communiqué doit être rapidement accessible, et les idées clairement exposées. Ne jamais présenter plus de 2 ou 3 axes et mettre en évidence titres et sous-titres.
Enfin, le CP doit être très « maniable » pour le journaliste. Privilégiez ainsi une forme « copier-collable » au format PDF, plus dur à republier. Rajoutez en PJ le communiqué lui-même, des informations complémentaires et des photos/visuels que pourra utiliser votre lecteur.

Pour le style, rédigez avec un style impersonnel, professionnel, et à la 3ème personne. Vous devez apporter de l’information « pure » aux journalistes. Ainsi, évitez les arguments ou superlatifs subjectifs, mais étayez votre texte par des données immuables et facile à reprendre : informations concrètes, études, chiffres, etc. Par contre, votre CP peut se permettre d’être « tranchant » et attirant pour votre lecteur. Surtout 2 notions retiennent particulièrement l’attention : la nouveauté (« Le 1er aspirateur à pile… ») ou l’unicité (« La seule société de tourisme spatiale… »). Une seule information doit cependant transparaitre dans votre communiqué, présenter plusieurs arguments de « vente » apporte la confusion et complexifie le travail d’ « anglage » que fera le journaliste.

Le contenu : transparence, concision, hiérarchie

La principale difficulté est d’arriver à synthétiser son contenu, pour arriver à un texte complet mais court. Il s’agit de trier et de mettre en avant les données. Votre texte doit répondre aux « 5W », chers aux journalistes : qui, quoi, où, comment, pourquoi ? Vous ajouterez une dimension « conséquences ? », montrant que votre information apporte quelque chose, a un impact. Logiquement, les informations les plus importantes devront se trouver au début du CP, les moins importantes à la fin.

Le titre : il doit résumer en 1 phrase l’essentiel de votre contenu. C’est la première chose lu, il est percutant, didactique, et soulève déjà un enjeu. Il doit aussi être l’ « objet » dans votre mailing. Vient ensuite l’accroche : autour de 2 lignes, elle résume et doit correspondre à tout ce que doit retenir l’interlocuteur. Le contenu qui suit, délimité par des intertitres clairs soulevant les points saillants de vos informations, évoque le produit/service, ses caractéristiques, son prix et son mode de distribution (quand le CP communique autour du produit). Doivent aussi être présents : le logo d’entreprise, un renvoi internet (pratique pour les e-mails), la mention « Communiqué de presse » distinguant le texte d’une formule commerciale, et la rubrique « contact » avec le mail d’un responsable presse et éventuellement celui d’un cadre de la société. Enfin, se trouve souvent à la fin du CP une rapide « biographie » de l’entreprise qui rappelle brièvement le nom, la date de création, le secteur d’activité, les particularités, les gros clients/grosses réussites, la vision du développement, et le site web. Vous pouvez ajouter des citations de dirigeants, s’ils apportent vraiment un élément nouveau – elles sont faciles à reprendre pour votre interlocuteur.

Donnez une note à cet article