Je veux payer moins d’impôts !

Constance GRANDISSON    17/03/14    0
Je veux payer moins d impots !

Comment appréhender au mieux une baisse de son imposition sur le revenu ? C’est une phrase que nous entendons très souvent lors de nos rendez-vous clients, et ce, quelque soit le niveau de rémunération et de patrimoine : « Je veux payer moins d’impôts ! »

Loin de donner des méthodes magiques, le but de cet article est de mettre à la disposition de tous, les moyens nécessaires à la réflexion pour « optimiser sa fiscalité».

Faire le point : audit fiscal

Avant toute chose, il peut être nécessaire de dresser un bilan audit patrimonial et fiscal, qui servira de base de travail et de point de départ à l’élaboration d’un plan d’optimisation fiscale personnalisé. Ce dernier, tenant compte de tous les paramètres personnels, financiers, juridiques, et patrimoniaux. En effet, trop souvent, des investisseurs poussés par cette volonté de payer moins d’impôts ne sont pas assez regardant sur leur situation financière, patrimoniale, personnelle et sur le type d’investissements souhaités, la pérennité, l’après-défiscalisation, les éventuels risques, la rentabilité de l’investissement.…

Choisir des investissements en fonction de son profil

En fonction des niches fiscales choisies par rapport à son profil, ses envies, son aversion au risque et son patrimoine, l’investisseur aura un effet direct sur le montant de son impôt avec par exemples des produits comme le DUFLOT, FIP, SCPI, SOFICA, MALRAUD, BOUVARD, LMNP ou en bénéficiant d’un déficit foncier, ou d’un amortissement. Toutes les niches fiscales n’ont pas le même plafond, n’ont pas les mêmes contraintes, puisque certaines sont plafonnées à 10 000 euros, d’autres à 18 000 euros et d’autres sont totalement déplafonnées ou encore disposent de limite dans le temps, ou de contraintes pour l’investisseur !
Il faudra déterminer avec précisions tous ces paramètres personnels et législatifs. Ne pas hésiter à réaliser des simulations ou à les faire réaliser, avoir une vision long terme, penser à l’après défiscalisation, à l’aspect patrimonial des choses sans être « aveuglé » par l’unique « carotte fiscale ».

Préparer sa retraite tout en défiscalisant

Il peut être intéressant de préparer sa retraite avec l’utilisation de produits d’épargne spécifiques comme par exemples le PERP, le Madelin, le Préfon pour les fonctionnaires qui permettent d’avoir un impact direct sur le revenu imposable.

Savoir remplir efficacement sa déclaration de revenus

Il est important également de savoir remplir correctement son avis d’imposition. Il est fréquent de s’apercevoir que beaucoup de personnes passent à côté de certains outils fiscaux, déductions légales, ou autres, du fait d’une méconnaissance fiscale et juridique. Il faut compter en moyenne 200 euros pour le coût d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, ou d’un fiscaliste qui pourra vous apporter son concours et son assistance aux déclarations fiscales.

Privilégier des épargnes attrayantes fiscalement

Privilégiez des placements et des épargnes rentables et avec une fiscalité avantageuse. Le livret A et Livret développement durable n’ayant que très peu de rentabilité en ce moment, d’autres placements plus rentables et avec des fiscalités avantageuses peuvent être envisagés éventuellement en fonction des appétences.

Additionner les solutions 

C’est la somme de plusieurs outils employés astucieusement, qui auront un impact fiscal réel, tout en ayant une vision patrimoniale globale de la situation personnelle et des investissements.

Avoir recours à des spécialistes si besoin 

Il ne faut pas hésiter en la matière à se faire aider si besoin. Le spécialiste en plus d’avoir la connaissance, aura un regard extérieur et objectif de la situation ; il pourra vous apporter un regard pointu sur votre problématique.

Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
constance
Constance GRANDISSON
Fondatrice de VAL D’EUROPE PATRIMOINE
Articles similaires