Comment créer une culture d’entreprise ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/10/17    
comment creer culture entreprise

La culture d’entreprise c’est d’abord avant tout l’histoire de l’entreprise et de ses hommes et femmes qui la composent mais aussi les challenges qui parsèment son évolution et qui lui donnent une identité qui n’est semblable à aucune autre entreprise. Ce noyau de son identité doit se révéler être un ciment entre les salariés et les dirigeants pour le développement. Alors comment se forger sa propre culture d’entreprise qui ait du sens ?

La culture désigne à l’origine une forme d’activité humaine. La culture d’entreprise, quant à elle, correspond à l’ensemble des activités, des règles de fonctionnement, et des valeurs qui sont communs au groupe social que constitue l’organisation de la société. Plus largement, elle réfère à une culture organisationnelle qui laisse s’exprimer des valeurs et des croyances au sein d’une entreprise.
Appliquée aux organisations et au management, d’après M. Thévenet, « La culture d’entreprise est un ensemble des valeurs partagées, rites, mythes, symboles et histoire de l’organisation ».
Ces valeurs et croyances sont diffusées et perpétuées par le groupe social qui compose cette organisation. On décèle alors des traits comportementaux, mais aussi des traits psychologiques spécifiques. Cela fait de manière consciente ou inconsciente. Ces caractéristiques diffèrent selon de nombreux facteurs comme le domaine d’activité, et pour ainsi dire, le métier ; le territoire ; la classe d’âge, etc.

Comment se crée cette culture ?

Tout simplement par l’histoire, le challenge initial de la création, la personnalité des fondateurs mais aussi les principes du fondateur liés aux circonstances de la création et aux péripéties vécues par l’entreprise et les salariés.
Si cette entreprise s’est développée grâce à une innovation scientifique ou une idée qui change les habitudes des consommateurs et apporte un espoir… la culture de l’entreprise va s’enrouler comme le chèvrefeuille autour de l’arbre pour donner une véritable identité à l’entreprise.
Il ne faut pas sous-estimer le fait qu’au sein d’une entreprise les salariés partagent et appartiennent à la culture commune : une histoire (si ils ont été au cœur de la création de l’entreprise par exemple), des challenges, un langage : le jargon du métier et de la communauté, une identité visuelle : la marque, les outils de communication, un savoir-faire …

Reste à savoir comment la mettre en place …

La culture d’entreprise, facteur déterminant à la réussite

Pas uniquement liée aux conditions de travail, la culture d’entreprise repose également sur la façon de communiquer entre les différents membres de l’organisation. Certains échecs sont liés à une mauvaise communication au sein de l’entreprise. La culture d’entreprise détermine le niveau de motivation de vos salariés. C’est aussi elle qui impose leur part de liberté à la créativité, et qui se montre favorable ou défavorable quand il s’agit de générer de l’inspiration. Certaines entreprises n’ont d’ailleurs pas hésité à adapter leur culture d’entreprise afin de mettre en place un environnement plus propice à la créativité et à l’inspiration.
Il en est de même par rapport à l’ambiance qui règne au sein de l’entreprise. Selon le type de culture mis en œuvre dans l’organisation, on peut y trouver une bonne ou une mauvaise ambiance. Il semble évident que travailler dans une bonne ambiance est quand même plus agréable et facilite d’autant plus les échanges, indispensables notamment au travail en équipe.
Une bonne culture d’entreprise joue ainsi un rôle majeur quant à la productivité de votre entreprise et ainsi à son bon fonctionnement. A l’inverse, une mauvaise culture d’entreprise peut se montrer défavorable à l’activité de votre entreprise. Créer une bonne culture d’entreprise optimise vos chances de réussite.

Définir ou redéfinir sa culture d’entreprise

Avant toute chose, commencez par définir l’objectif principal de votre entreprise. Vos recherches de candidats doivent se porter sur des profils dont les centres d’intérêt s’en rapprochent. Chacun des membres de votre équipe doit être motivé et ne doit pas se trouver dans votre entreprise par défaut, en attendant un emploi qu’il estime plus intéressant. Un candidat dépourvu de motivation ne fera pas tout son possible dans la réalisation des objectifs fixés.

Faites preuve d’exigence lors de vos recrutements. 

Lorsque vous êtes amené à passer des entretiens de candidats potentiels, sachez faire la part des choses. Au-delà de rechercher de candidats actifs, regardez du côté des candidats passifs dans leurs recherches afin de dénicher la perle rare. Votre sélection et votre choix final doit se porter sur des candidats qui sauront se rendre indispensables, et qui auraient déjà su l’être au sein de leurs anciennes équipes. Vous pouvez d’ailleurs, à chaque embauche, mettre en place un rituel d’accompagnement dont le programme est identique à chaque nouvel arrivant. Cela devient propre à votre culture d’entreprise.
Il doit se dégager de votre entreprise certaines valeurs d’ordre morales, éthiques, ou encore environnementales. Ces valeurs doivent bien entendu faire l’objet d’un partage entre vous et vos salariés. De votre culture d’entreprise, il peut émaner des symboles qui lui sont propres comme un slogan, un langage spécifique, une tenue vestimentaire, etc.

Faites en sorte que, dans la mesure du possible, règne l’harmonie entre vos salariés. 

Pour ce faire, sachez trouver un équilibre entre travail et loisir. Il est aussi question de devoir faire face aux différentes personnalités composant votre entreprise. Des afterworks, par exemple, permettent de rapprocher les salariés entre eux. Sympathiser entre collègues peut être un bon moyen de développer un sentiment d’appartenance à l’entreprise. Créant ainsi des liens, il leur sera plus facile de travailler ensemble et de mettre en place un esprit d’équipe.
Proposez des cessions de formations, des conférences voire même des repas avec vos salariés. Donnez-leur, sans trop en laisser non plus, des libertés laissant exprimer leur créativité. Ils développeront leur esprit d’initiative et, qui sait, peut-être seront-t-ils à l’aube d’un nouveau projet prometteur. Cela montre que vous appréciez leurs idées et que vous aimeriez voir leur rôle s’étendre.
D’un point de vue purement organisationnel, repenser la structure de vos réunions n’est peut-être pas une mauvaise chose. Vous devez vous assurez d’une excellente transmission de l’information si vous voulez que vos directives soit parfaitement comprises par vos salariés pour ainsi pouvoir être exécutées. Veillez à ne pas non plus faire trop de réunions. Un nombre trop élevé de réunion nuit à la productivité de l’entreprise.
Méfiez-vous cependant à ce que certaines des valeurs liées à votre entreprise n’engendrent un climat social défavorable. Des salariés véritablement marqués par une culture d’entreprise peuvent rencontrés des difficultés à en assimiler une autre. Ce qui peut être contraignant, notamment lors d’une fusion-acquisition.

Donnez une note à cet article