Comment créer sa boutique en ligne ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/06/18    
comment creer boutique ligne

Le web est devenu davantage une plateforme commerciale qu’une simple vitrine. Vous envisagez de créer une boutique en ligne pour booster vos ventes, voici les différentes étapes que vous devez suivre.

La préparation de la création de la boutique en ligne en amont

Des milliers de  boutiques en ligne se créent chaque jour, ce n’est pas pour autant que vous devez minorer la phase préparatoire. Prenez le temps nécessaire pour étudier la question. Envisagez toutes les possibilités probables et faites le point sur chaque alternative. Réalisez un constat prospectif sur les coûts, les marges et la rentabilité de votre éventuelle entreprise en ligne.
À la différence d’une vraie boutique, une boutique virtuelle ne demande pas l’acquisition d’un local. Toutefois, elles ont le même objectif. Étudiez bien votre type de marché, pour mieux cibler votre clientèle. Faites une analyse pointue sur les différents points qui pourraient intéresser vos futurs acheteurs.

La création de la boutique en ligne

Pour la mise en place d’un espace de vente e-commerce, vous avez le choix entre deux possibilités. Soit vous faites appel à un développeur chevronné, soit vous montez le site vous-même. En tant qu’entrepreneur, il est préférable de recourir à la première solution. Les professionnels vont vous permettre de créer votre boutique virtuelle en peu de temps et selon vos envies. Vous gagnerez facilement en notoriété et en visibilité dans les moteurs de recherche de cette façon.
Moins coûteuse que de faire appel à des spécialistes, la création d’une boutique en ligne par ses propres moyens peut se révéler n néanmoins avantageuse. Simple et efficace, cette option vous permet d’amortir vos dépenses. Il vous suffit d’acheter des logiciels de création de boutique en ligne sur des sites comme shopfactory.fr, powerboutique.com ou leurs concurrents.

Le traitement des commandes

Le gestionnaire du site est entièrement responsable de l'exécution du contrat conclu à distance (y compris la livraison), sauf si la mauvaise exécution est imputable à l'acheteur, à un tiers, ou à un cas de force majeure.
Comme dans un magasin physique, il faut savoir fidéliser ses clients sur Internet. Proposez-leur diverses possibilités de règlement. Afin de les rassurer, il est d’ailleurs indispensable de leur proposer un mode de paiement sécurisé : paiement crypté, par carte bleue (CB), par porte-monnaie électronique, par SMS, par le fournisseur d'accès à internet (FAI), etc. Pour le paiement par CB, le commerçant doit souscrire un contrat de vente à distance avec sa banque.
Faites un contrat avec votre banque, pour obtenir un contrat VAD (vente à distance), qui offre la possibilité de régler les achats par virement bancaire et par chèque. Le paiement peut être réalisé au moment de la commande ou de la livraison contre remboursement (dans ce cas des frais supplémentaires peuvent être appliqués).
Le vendeur peut proposer différents types de paiement

Comme le mode de paiement, la livraison doit également se faire en toute sécurité. Sollicitez des prestataires tels que Colissimo, TNT, Fedex, DHL pour chacune des livraisons de colis. Mettez à disposition sur votre site un mode de suivi des paquets, pour que vos acheteurs puissent savoir où en sont leurs achats.

Les obligations de la création de la boutique en ligne

Pour la création de boutique en ligne, il y a des procédures légales à suivre. Vous devez faire une demande à l’InterNIC ou à l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (Afnic). Afin de vérifier que le nom que vous avez choisi pour votre boutique n’est pas déjà utilisé, vous devez le vérifier à l’INPI. Comme la boutique en ligne est à titre personnel, vous devez également la déclarer à la CNIL.
La création d’une boutique en ligne est bénéfique pour votre entreprise. La vente en ligne est un projet parfaitement exploitable qui vous ouvrira facilement les portes du marché international.
Les sites commerciaux de vente de biens ou de services sur internet sont soumis à une réglementation identique à celle de la vente à distance ou par correspondance (VPC), comprenant des obligations déclaratives (protection des consommateurs, TVA), des mentions obligatoires, des règles précises de prospection, etc.

Une obligation incontournable : la protection des données personnelles

Un site commercial qui collecte des informations nominatives (nom, courriel) et constitue des fichiers de clients et de prospects, doit effectuer une déclaration simplifiée auprès de la Cnil.
La boutique en ligne doit :
• obtenir l'accord des clients ;
• informer les clients de leur droit d'accès, de modification et de suppression des informations collectées ;
• veiller à la sécurité des systèmes d'information et la confidentialité des données ;
• indiquer une durée de conservation des données.

Le commerçant en ligne n'est pas autorisé à envoyer un mail commercial sans l'accord du destinataire, donné au moment de la collecte du courriel, sauf si :
• la personne est déjà cliente et que la prospection concerne des produits identiques à ceux déjà fournis ;
• la prospection n'est pas de nature commerciale (caritative, par exemple).
Dans ces deux cas, la personne doit, au moment de la collecte de son adresse, être informée de son utilisation pour prospection, et pouvoir s'y opposer.

Donnez une note à cet article