Comment créer le bon logo pour son entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/09/17    
comment creer bon logo entreprise

Le logo constitue l’identité visuelle de votre entreprise, ce qui implique qu’il doit être en adéquation avec les valeurs que vous souhaitez diffuser. Sa phase de création représente une étape essentielle qui se doit de respecter un certain nombre de règles. Voici notre guide en sept étapes qui vous permettra de réaliser le bon logo, qui deviendra l’image forte de votre société.

Le rôle clé du logo : l’identification de l’entreprise

Le logo est, sans conteste, le point central de votre communication étant donné qu’il est présent sur votre site web, votre signature électronique, vos cartes de visite, vos documentations commerciales… Le client se forge, dans son esprit, une image de votre entreprise à travers votre logo. À vous donc de lui renvoyer une image attrayante mais surtout, mémorisable afin qu’il puisse l’associer directement à votre firme. La simplicité reste de mise pour faire comprendre, le plus clairement possible, votre message. Pour se démarquer de vos concurrents, l’originalité constitue un véritable atout, alors, soyez créatif !

Les 7 règles du logo qu’il faut connaître…

Votre logo, aussi ambitieux soit-il, ne doit pas pour autant partir dans tous les sens ! Un bon logo se travaille autour de certains aspects si l’on souhaite ne pas éloigner l’image de l’entreprise de l’esprit du client. 

Règle n° 1 : Les bonnes couleurs 

Les couleurs de votre logo ont, toutes, une signification. Elles ne doivent ainsi pas être choisies au hasard. À titre d’illustration, si vous travaillez dans le secteur de l’écologie, les couleurs végétales seront, en principe, les plus appropriées. Autre exemple : Coca Cola, le logo le plus célèbre au monde, a misé sur le rouge, une couleur vive associée au danger et à la sensualité, utilisée pour donner au consommateur l’envie d’acheter.

Votre logo peut, néanmoins, être imprimé ou diffusé en noir et blanc. Dans ce cas, assurez-vous qu’il soit toujours aussi porteur, même en nuance de gris.

Règle n°2 : Les formes

Les formes de votre logo doivent être en adéquation avec votre activité car, tout comme les couleurs, elles détiennent une signification : les cercles s’associent au cycle, les carrés à l’ordre et la raison… Quant aux symboles utilisés, la technique du double sens visuel est appréciée par beaucoup d’entreprises puisqu’elle permet d’associer deux images ou symboles en un seul logo. La marque VinoPiano l’a d’ailleurs brillamment utilisé avec son logo qui représente à la fois des verres de vin et des touches de piano, et qui associe implicitement l’élégance et la musique.

Pensez également aux espaces négatifs, qui peuvent se révéler utiles, comme l’a fait l’entreprise spécialisée dans le transport, FedEx, en incorporant une flèche « cachée » entre le E et le X.

Règle n°3 : La typographie

Du côté de la police de vos caractères, celle-ci doit être originale tout en restant clairement lisible. Pour reprendre l’exemple de Coca-Cola, ce dernier a connu un grand succès en utilisant une typographie dont les lettres forment des rubans de papier cadeau. N’oubliez pas, la typographie représente le design de votre logo, alors, ne vous contentez pas de choisir une simple police mais personnalisez-là !

Règle n°4 : L’adaptation dans le temps

Quel que soit votre domaine d’activité, les modes changent et le logo n’y échappe pas. En ce sens, choisir un logo intemporel, qui portera le message de votre société peu importe l’époque, reste judicieux. Au bout de quelques années, le renouveler, sans avoir besoin de le modifier complètement, permet, néanmoins, de s’adapter aux nouvelles modes. Le logo de la marque Shell, par exemple, illustrait déjà un coquillage en 1900 dessiné à la main en noir alors que le plus récent est fait de jaune et rouge.

Règle n°5 : Le logo, synonyme de votre activité

Même si l’originalité reste de mise, il faut veiller à ce que votre logo soit en lien avec votre activité afin d’être pleinement ancré dans les esprits. C’est pourquoi l’entreprise Dodo Grill restaurant utilise sa typographie afin de former une brochette de viande… Simple mais efficace !

Règle n°6 : Le message, essentiel

Il arrive que certaines entreprises préfèrent mettre en avant les qualités des produits vendus plutôt que de faire un lien direct avec leur activité à travers le message qu’elles véhiculent. Un pari risqué mais qui a porté ses fruits sur des marques telles que Lacoste, qui insinue que ses produits apportent la ténacité et la force d’un crocodile ou encore Nike et la fameuse virgule qui représente les ailes inversées d’une déesse grecque et qui sous-entend que nous pouvons « voler » grâce la marque. 

Règle n°7 : Attention à la connotation !

Une liste de logos mal interprétés circule sur le web… Pensez donc à ne pas tomber dans le piège. Le logo véhicule un message mais peut aussi en sous-entendre, volontairement ou non, d’autres, qui peuvent être sujets à polémique. Une université brésilienne en a d’ailleurs fait les frais alors qu’elle voulait représenter la sérénité d’une maison asiatique sous un coucher de soleil. Au final, certains l’ont interprété comme un acte sexuel implicite. En clair, faites toujours vérifier votre logo !

Cette partie du travail est parfois négligée mais si vous souhaitez vous étendre à l’international, pensez à ne pas traduire mot à mot, au risque de modifier le sens de votre logo.

Plusieurs méthodes pour créer son logo

Vous pouvez très bien créer vous-même votre logo avec l’aide de plusieurs sites mais si vous débutez dans le domaine, mieux vaut vous adresser à des agences de graphisme spécialisées et qui devraient vous offrir un logo sur-mesure. Notez, toutefois, que la qualité varie en fonction des prix, qui se situent, en moyenne, entre 100 et 2 000 euros.

Gardez à l’esprit que le logo symbolise l’image de votre entreprise. À vous de lui apporter toutes les qualités nécessaires afin qu’il marque les esprits !

Donnez une note à cet article