Comment faire pour convaincre des Business Angels ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/11/16    
Comment faire pour convaincre des Business Angels ?

Vos chances de convaincre les Business Angels sont minces, très minces… Certains avancent même qu’il y a autant de chance que d’être frappé par la foudre. Dans tous les cas, il vous faudra dans cette démarche délicate, où la première chance s’avère souvent la dernière, être bien préparé. Quelles sont les raisons qui poussent un Business Angel à vous soutenir dans votre projet d’entreprise ? Quels sont vos intérêts de faire appel à eux ? Voici quelques conseils.

Si vos chances de faire partie des heureux élus sont si infimes, c’est en raison de la demande massive à laquelle les réseaux de Business Angels doivent faire face. Vous avez les cartes en mains, et la question subsiste : Quelle est la meilleure façon de les abattre ?

Un jeu de séduction

Pour arriver à les convaincre d’investir dans votre projet vous devrez prendre en compte deux dimensions : financière et humaine.

Dimension financière.

Avant de faire appel aux Business Angels, n’omettez pas qu’il est possible de se financer de diverses manières et notamment grâce à des organismes publics ou privés tels que les associations, BpiFrance, ou encore les concours. Ne négligez aucune des possibilités de financement qui s’offrent à vous puisqu’en cas d’obtention, elles appuieront votre crédibilité auprès des futurs investisseurs.

Il est également impératif de soigner votre Business Plan (synthèse et clarté des projections d’évolutions doivent être les maitres mots). Vous aimez savoir où va votre argent ? Les Business Angels aussi. N’oubliez donc pas de préciser le cheminement que vous avez l’intention d’emprunter et à quelles fins vous comptez utiliser les fonds qui vous seront accordés. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté lors de votre présentation orale (qui nécessite elle aussi des qualités de synthèse afin de convaincre rapidement et efficacement).

De la même manière, préparez vos réponses à des questions simples, notamment celles qui impliquent une visibilité maximale sur la viabilité de votre entreprise : qu’apportez-vous de nouveau au marché ? Est-ce votre produit en soi qui est innovant ou, par exemple, votre façon de procéder d’un point de vue marketing ? Quelle est votre capacité de croissance à plus ou moins long terme ? Parviendrez-vous à être rentable d’ici cinq ans ? 

Attention, ce travail en amont ne sera pas suffisant. Armez-vous de chiffres concrets en estimant, entre autre, la valeur de votre entreprise. Celle-ci permettra aux investisseurs de se positionner sur le montant d’investissement en fonction de la part du capital dont ils seront propriétaires.

Enfin, ne laissez rien au hasard et effectuez une étude de marché afin d’être certain que votre projet répond à un besoin.

Dimension humaine

A ce stade, vous pensez peut-être que tout est gagné, mais ce n’est qu’une illusion ! La démarche dans laquelle vous vous engagez représente un travail de longue haleine, et si la dimension financière s’avère vitale, les relations humaines prennent bien souvent le dessus. En faire abstraction compromettrait vivement la sélection de votre dossier, alors faites preuve de subtilité !

Si votre unique motivation est l’argent, sachez qu’un Business Angels investit souvent en premier sur un entrepreneur plus qu’un projet. Plusieurs raisons peuvent les pousser à investir et notamment de partager leurs expériences / connaissances avec des plus « jeunes » sur des projets qu’ils n’auraient pas le temps de traiter eux même. Etes-vous désireux de tirer des enseignements de leurs vécus ? Serez-vous à l’écoute de ces personnes qui se comporteront comme des mentors à votre égard ? Pour obtenir le meilleur de vos investisseurs, vous devez être capable de faire ressortir le meilleur de vous-même aussi en prouvant vos compétences, votre capacité à mener le projet à bien…

De nombreuses qualités inhérentes au porteur de projet sont souvent recherchées telles que la positivité, la combativité… mais également l’ouverture d’esprit, les qualités d’adaptation dont vous pouvez faire preuve… qui ne seront pas négligeables aux yeux de vos potentiels futurs actionnaires.

Contre toute attente, les Business Angels ont souvent tendance à délaisser l’approche du marché (aussi solide soit-elle), au profit des capacités et qualités d’individu de l’entrepreneur. Et pour cause, les Business plans se déroulent rarement comme prévu et la capacité d’adaptation est souvent la clé de la réussite.

Réalisme et humilité de rigueur

Prenez garde à ne pas surestimer la valorisation de votre entreprise et à ne pas vous attribuer un égo surdimensionné non plus ! Survaloriser son entreprise peut faire écarter d’office votre dossier par certains investisseurs. Il ne faut pas oublier qu’ils prennent également un risque et que si ce risque n’a que peu de chances de se voir rémunéré, ils auront tendance à privilégier un autre dossier.

En définitive, il s’agit de vendre son projet (de la même manière qu’un commercial vend son produit) en prenant garde de ne pas dépasser les limites du raisonnable. Dans le cas où vous majorez à outrance les perspectives d’évolution de votre entreprise, vous risquez de perdre votre auditoire…

Donnez une note à cet article