Comment concevoir une plaquette commerciale performante ?

Myriam Vandenbroucque     21/11/17    
plaquette

Outil de communication majeur, la plaquette commerciale constitue la vitrine de votre entreprise particulièrement lors des salons, expositions, conférences… et lors de la rencontre avec vos clients. Concevoir une plaquette commerciale représente un coût en ressources (temps et argent). Comment mettre toutes les chances de son côté pour qu’elle incarne l’image et le message que vous souhaitez faire passer à votre clientèle idéale ? 

Est-ce que la plaquette commerciale est un usage d’un autre temps ? Est-elle utile quand on a un site internet ? En fait la réponse est claire. Elle est indispensable dans tout contact avec la clientèle. Participer à un salon sans plaquette c’est priver la clientèle d’un document qu’elle pourra regarder sans votre présence et donc attirer son attention, susciter son intérêt et la conduire à vous recontacter.

Voici quelques pistes pour vous aider dans la conception de votre plaquette.

Fond, Forme ?

La conception de votre plaquette va vous conduire sur 2 voies parallèles et interdépendantes :

 le FOND (le contenu) et la FORME.

 Les deux sont tout aussi importants.
De par mon expérience, que l’on s’adresse à une agence ou un graphiste (ma préconisation), ou alors que l’on se débrouille soi-même (même lorsque l’on est dans le métier, c’est souvent risqué), ces 2 réflexions sont à mener en parallèle, à partir du moment où vous avez répondu aux questions fondamentales.

Questions préliminaires liées au fond

• A quoi va me servir cette plaquette ? Faire connaître ? faire aimer ? faire acheter ?...
• A quoi va servir cette plaquette pour mon interlocuteur ? Le rassurer ? L’informer ? L’orienter ? Le former ? Lui permettre de se repérer ? Se rappeler de moi ?...
• A qui s’adresse-t-elle ? Qui sont mes interlocuteurs ? Quelles sont les problématiques, les frustrations qu’ils vivent ? Quels sont les bénéfices qu’ils vont percevoir pour eux dans ma plaquette ?
• Que font les confrères ? Comment communiquent-ils (fond et forme) ?
Il est toujours important de savoir ce qu’ils font, afin de pouvoir se différencier d’une façon ou d’une autre.

Questions liées à la production et à la forme

• De combien d’exemplaires ai-je besoin ? (Cela va déterminer le mode d’impression). Pensez à tester votre plaquette en imprimant une première version en quantité limitée avant de lancer une quantité importante.

•Comment est-ce que je vais la diffuser ? 

- rendez-vous commerciaux ?
- salons ?
- conférences ?
- par recommandation ?
- par courrier 

• Ai-je réellement besoin d’une version papier ?

• Quelle est sa durée de vie ?
Si vous pensez que la plaquette doit vivre 2 à 3 ans, éviter d’inclure des informations rapidement obsolètes.

• A quelles autres actions de communication cette plaquette s'ajoute-t-elle ?
Si vous avez déjà un site web, par exemple, il est possible de concevoir une plaquette ‘light’ qui renvoie vers votre site qui lui pourra être mis à jour plus souvent. Vous ferez ainsi des économies substantielles.

• Quel format ? Combien de pages ?

• Quel budget est-ce que j’investis ?
Considérez-vous votre plaquette commerciale comme un coût ou un investissement ?
En résumé, il est impératif de choisir un format pratique, facile à tenir en main, à ranger dans un porte-documents, à stocker dans un classeur et à envoyer par courrier. Évitez qu’elle devienne encombrante et qu’elle soit pour vous une charge si vous voyagez, et que vous deviez investir des frais postaux conséquents si vous l’envoyez par courrier !

Questions liées à la conception

Il est maintenant temps de passer à la conception. Voici quelques astuces pour vous faciliter la tâche :
Textes : pensez aux 3 choses qui intéressent le plus votre client : Lui, Lui, Lui.
Dans vos textes, parlez-lui de LUI, projetez-le dans le résultat qu’il va avoir avec votre produit ou votre service. Soyez clair et concis. Parlez-lui en termes de bénéfices pour lui.
La plaquette doit être conçu dans la rédaction comme un article de presse :
Le titre doit retenir l’attention et répondre à une interrogation de sa cible et surtout donner envie de poursuivre la lecture.  Les intertitres conduisent le lecteur à poursuivre sa lecture, ils doivent donc être rédigés avec soin ?
Et le niveau de langue choisi doit bien s’adapter à son prospect…

Choisissez une typo et des déclinaisons de taille et de couleur 

pour mettre en valeur les informations importantes, tout en restant cohérent avec votre charte graphique et votre univers visuel. Relisez, relisez et relisez vos textes. Faites-les relire également par d’autres.
Visuels : assurez-vous que les visuels soient d’assez bonne qualité pour une impression. Pensez encore une fois à la cohérence entre le visuel et le message que vous illustrez. Choisissez des visuels professionnels.
Une proportion idéale serait un minimum de 1/3 visuel – 2/3 texte. Sachant que plus il y a de texte, moins il est lu… si vous pouviez inverser la proportion, cela serait encore mieux !
Maquette : Faites une maquette papier. Imprimez et pliez. Peu importe si vous n’imprimez pas à l’échelle réelle. Vérifiez la cohérence dans la disposition des informations.
N'oubliez pas d'inscrire au dos :
• Le nom et le logo de votre entreprise et/ou de votre produit.
• Le nom et les coordonnées du contact commercial (téléphone, e-mail)
• L’adresse du site web
• L’adresse postale (si cette adresse n’est pas utile, indiquez le n° de RSC de l’entreprise. C’est une mention légale obligatoire)
• Les crédits photos
Votre plaquette est le reflet de votre entreprise, de votre produit ou service. Elle est cohérente avec vos autres outils de communication, avec vous-même, avec votre positionnement. Elle exprime de manière professionnelle le message principal que vous souhaitez communiquer à votre clientèle idéale. Chaque détail compte.

Donnez une note à cet article

Nos vidéos

À propos de l'auteur

Myriam Vandenbroucque
Myriam Vandenbroucque

Fondatrice et dirigeante de Core-Success : The Corporate Human Connexion.