Comment bien communiquer

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     22/03/14    
communiquer efficacement

Si l’art de la communication est maitrisé par certains entrepreneurs, beaucoup se sentent moins à l’aise, voire stressés, dans l’exercice. Loin d’être forcément innée, elle peut néanmoins s’apprendre et faire de vous un as pour argumenter, négocier et convaincre. Quels sont les atouts indispensables ? Quelques conseils de préparation pour réussir.

Se préparer visuellement et verbalement

Avant toute chose, une communication réussie dépend pour beaucoup des attitudes. Il est donc indispensable d’être préparé physiquement et psychologiquement, au travers de l’apparence et la voix.
Tout d’abord, le premier contact visuel est déterminant pour la suite de votre entretien et l’attention que vous accordera votre interlocuteur. Cela passe par la tenue vestimentaire qui doit être impeccable, mais également par les gestes et postures qui doivent traduire votre assurance et votre ouverture à l’autre.

Concernant le positionnement, il convient d’être installé confortablement, mais jamais en étant avachi si vous êtes assis, et à la bonne distance de votre interlocuteur. Ensuite, les mouvements doivent être spontanés, et les mains toujours ouvertes. En cas de tics nerveux, la meilleure solution est de les occulter pour les minimiser. Concernant le visage, celui-ci doit toujours êtes souriant, avec le regard orienté vers votre interlocuteur. S’ils sont plusieurs, dirigez celui-ci successivement vers chaque personne, lorsque vous changez d’argument par exemple, pour retenir toutes les attentions.

Ensuite, la voix est un autre facteur essentiel lors d’une communication. Celle-ci doit en effet être énergique, assurée et non tremblante, afin de permettre la fluidité dans votre discours mais aussi pour captiver votre interlocuteur. Elle dépend principalement de la qualité de la respiration et de la prononciation. Différents petits exercices peuvent aider à cette préparation.

Se doter d’un argumentaire

Si le conditionnement physique et mental permet de créer un climat favorable à la communication, un argumentaire doit aussi être préparé pour prouver de votre crédibilité d’une part, et éviter d’être déstabilisé d’autre part.

Pour se faire, la première étape consiste à bien définir son interlocuteur, c’est-à dire son profil, ses besoins, ses réticences potentielles. Cette analyse est indispensable car, en vous mettant à la place de celui-ci, vous pouvez adapter votre discours en conséquence, selon son niveau de connaissance et de technicité par rapport à l’objet de votre rencontre, mais aussi selon ses attentes clés que vous aurez identifiées. Elle est également le moyen d’anticiper les questions et les objections qui pourraient être posées et donc les réponses à apporter.

Concernant le vocabulaire, il est important de choisir les mots que vous utilisez, certains pouvant dénaturer vos messages voire entrer en contradiction avec vos idées. Il convient en effet de privilégier les tournures actives, positives ou encore celles accentuant vos positions. Par exemple, le verbe « essayer » est à proscrire, ainsi que l’utilisation du « je » qui a des connotations égocentriques, auquel il préférable de privilégier le « nous » qui permet d’associer.

Enfin, la parole doit être donnée à votre interlocuteur lors de votre introduction, du développement de votre argumentaire ou de votre conclusion, pour maintenir son attention à chaque phase de votre communication et l’impliquer dans votre réflexion.

Prévoir les imprévus

Enfin, une dernière étape essentielle vise à prévoir les imprévus, et notamment le comportement à adopter face à des objections éventuelles de votre interlocuteur que vous n’auriez pas envisagées. Il convient en effet, dans ce genre de cas, d’éviter de montrer tout signe d’agacement ou d’agressivité. Pour cela, vous pouvez confirmer à votre interlocuteur que vous avez entendu sa remarque et lui demander de vous la préciser, afin de pouvoir lui apporter une réponse appropriée. Ainsi, vous montrez entre autre votre ouverture vis-à-vis d’idées différentes des vôtres.