Comment améliorer sa communication avec la boussole du langage

Alexandra de Roulhac     19/01/14    
comment ameliorer sa communication avec la boussole du langage

La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée.

Pourquoi le bien-être de chaque collaborateur devrait être primordial dans l’entreprise ?

Tout simplement car un collaborateur heureux est plus efficace. Il est motivé et trouve un sens à son travail. Il a un meilleur esprit d’équipe, plus de créativité, de curiosité, d’intégrité. Il y a donc moins d’absentéisme et de turn-over. Je vous renvoie à ce sujet aux travaux de la psychologie positive.

Eviter des problèmes de communication grâce à la boussole du langage

  • Un exemple

Myriam travaille dans une crèche depuis 5 ans. Elle va voir son responsable après une naissance pour demander de remplacer son plein-temps par un mi-temps. Son employeur lui répond l’air embêté que cela ne l’arrange pas mais qu’il va y réfléchir. Sceptique, elle demandera l’opinion à deux amis. Un pensera que son employeur lui a laissé une ouverture donc à elle d’insister, l’autre, qu’une réponse positive allait suivre. Myriam pense que son employeur n’a juste pas pris le temps de répondre négativement par facilité et manque d’intérêt.
Nous avons donc trois interprétations très différentes du fait d’une réponse peu précise. Elle ne s’appesantit pas sur la question et prend deux semaines plus tard la décision de démissionner pour travailler en free-lance.

L’important n’est pas ce que nous disons mais ce que l’autre comprends !
Quand A émets un message à B, B comprendra selon plusieurs facteurs : il est très important de connaitre les facteurs pour les maîtriser. En l’occurrence, Myriam interpréta ce message selon :

  • Ses généralisations

Des idées déjà préconçues.
Pour Myriam : Chaque employé n’est qu’un pion, je suis juste un pion dans cette crèche.

  • Les règles

Des règlements imaginaires.
Pour Myriam : cela ne se fait pas d’être insistant avec son employeur donc je reste à ma place.

  • Les jugements

Ce que nous imaginons correct ou incorrect.
Pour Myriam : ce n’est pas correct de ne pas m’avoir donné de réponse, je ne suis pas respectée.

  • L’interprétation

Ce que nous supposons, nous déduisons.
Pour Myriam : Il n’accepte pas ma proposition et ne prend pas le temps de me le dire.

  • Faits imprécis

Un manque de précisons dans un message envoyé.
Pour son N+2 : « je vais y réfléchir ».

Il est donc primordial de bien analyser ces 5 directions pour s’assurer que votre interlocuteur a une bonne compréhension. Je vous invite, si vous êtes l’interlocuteur, à reformuler et à poser des questions pour plus de précision.

Ces 5 directions peuvent être utilisées dans la reformulation pour clarifier le message.