Combien paie un auto-entrepreneur en 2014 ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/05/14    
Combien paie un auto entrepreneur en 2014

Lorsque vous vous lancez dans l’auto-entrepreneuriat, vous ne savez pas toujours ce que cela va réellement vous coûter. Le statut d'auto-entrepreneur possède pourtant un coût réel qui se divise en coûts variables (% du chiffre d'affaires) et en coûts fixes.

Les coûts variables et les coûts fixes de l'auto-entrepreneur

Si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur, sachez que vous partez avec un avantage. Pour commencer, l’inscription administrative en tant qu’auto-entrepreneur est gratuite. Le coût de votre statut dépend principalement du pourcentage de votre chiffre d’affaires. Vous le comprenez, l'essentiel des coûts est variable. Ces coûts variables concernent les charges sociales, l’impôt sur le revenu et la cotisation à la formation professionnelle (CFP). Pour éviter tout malentendu, rappelons qu’à partir du moment où les charges sociales sont calculées sur votre chiffre d’affaires, vous devez payez vos cotisations sociales même si aucun bénéfice n’a été réalisé au sein de votre auto-entreprise.

Attention, vous devez également savoir qu’il existe des coûts fixes. Ceux-ci comptent la cotisation foncière des entreprises (CFE) et l’assurance de responsabilité civile professionnelle.

Les charges sociales

Les charges sociales de votre auto-entreprise sont payables tout au long de l’année. Vous avez le choix entre des paiements mensuels et des paiements trimestriels.

Concrètement, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires à la fin de chaque mois ou trimestre, en passant par un site de formalités sur lequel vous vous inscrirez dès la réception de votre numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements). 

Les charges sociales servent à vous assurer une couverture santé et retraite. Celles-ci dépendent de ce que vous facturez et encaissez : pour une activité de prestations de services, le montant des charges sociales s’élève à 24,6% du chiffre d’affaires, pour une activité d’achat-revente à 14,1% et pour une activité de profession libérale, à 23,3%.

Prenez garde, vos achats et dépenses ne sont d’aucune manière prises en compte pour diminuer la base de calcul de vos cotisations sociales.

L’impôt sur le revenu

En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne payez pas d’impôt sur les sociétés ni d’impôt sur les bénéfices. En revanche, vous devez payer un impôt sur le revenu. Le montant de cet impôt dépend de votre chiffre d’affaires et non de vos bénéfices. Concernant l’impôt sur le revenu, vous disposez de deux modes de paiement : si vous avez choisi le prélèvement forfaitaire libératoire, votre impôt sur le revenu représente un pourcentage du chiffre d’affaires. Ce pourcentage s’élève à 1% du CA pour une activité d’achat-revente, à 1,7% du CA pour les prestataires de services relevant des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et à 2,20% du CA pour les prestations de services relevant des BNC (bénéfices non commerciaux, soit les professions libérales). Si vous avez opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire, vous payerez votre impôt sur le revenu une fois par an, en même temps que l’impôt sur vos autres revenus. Le taux d’imposition dépend de votre situation personnelle et de l’importance de vos revenus. Dans le cas où vous ne seriez pas imposable, il est vivement conseillé d’adopter le deuxième mode de paiement.

La Contribution à la Formation Professionnelle

Le montant de la CFP vaut 0,1% du CA pour une activité d’achat-revente, 0,2% pour une activité de services et 0,3% pour les artisans.

Paiement de la CFE après 3 ans d’activité

La cotisation foncière des entreprises est fixée de manière forfaitaire indépendamment du chiffre d’affaires. Vous bénéficiez d’une exonération de CFE durant 3ans à compter de la déclaration du début de votre activité. Ensuite, prévoyez de payer au moins 75€ par an.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance civile professionnelle. Toutefois, il est vivement recommandé d’en avoir une pour toute activité professionnelle. Son montant dépend de la nature de votre activité. Vous devez vous attendre à payer au moins 300 euros par an.

Faites des économies & gagnez du temps en créant votre micro-entreprise en ligne grâce à notre partenaire legalstart, cliquez ici