Coach, expert, consultant, à qui vous adresser et quand ?

Claire Chatelain     17/09/13    
coach expert consultant qui consulter

En tant que chef d'entreprise, vous êtes constamment démarché par des fournisseurs et prestataires de services de tous ordres qui veulent vous vendre du pot à crayon à l'externalisation de la gestion de vos ressources humaines. Parmi ces sollicitations, on trouve celles qui relèvent du développement du potentiel de votre entreprise. Elles concernent le développement humain ou structurel...ou les deux. Elles portent des noms tels que formation, conseil, consulting, diagnostic, expertise ou encore le dernier arrivé et très à la mode coaching. Comment faire le tri ?

La confusion des termes

Définition en théorie :

Le formateur : Il a un savoir et un savoir-faire dans un domaine précis qu'il a appris à transmettre (Anglais, bureautique, gestion des conflits etc). Son offre pré-existante est plus ou moins adaptable à vos besoins en fonction de sa manière de travailler (pack, sur-mesure etc).

Le consultant : Il a une expertise dans un domaine particulier fondée sur un savoir théorique et très souvent sur une longue expérience professionnelle dans ledit domaine. Exemple du DRH qui devient consultant en ressources humaines. Il vient observer les pratiques en cours dans votre entreprise, fait un bilan / diagnostic et vous préconise une marche à suivre pour remplacer les mauvaises pratiques par de bonnes pratiques en fonction de vos objectifs.

Le coach : Par opposition à ses collègues précités, le coach n'est pas un spécialiste. Et s'il faut lui trouver une spécialité, c'est l'accompagnement du changement. La légitimité du coach repose sur ses formations (coaching, pnl, systémique etc) et sur son expérience de l'humain. Le coach vient pour coacher une personne, généralement le chef d'entreprise ou un cadre. En amenant la personne concernée à prendre conscience de ses modes de fonctionnement, il permet à celle-ci de trouver ses propres solutions et d'atteindre ses objectifs.

Maintenant la pratique :

Des consultants se disent coachs.
La pratique de certains coachs relève du conseil.
Des formateurs sont des coachs sans le savoir.
Beaucoup de professionnels proposent à la fois de la formation, du conseil et du coaching.

Une solution : apprenez à identifier vos besoins

Autrement dit, commencez par vous auto-coacher. Faites un pas en arrière afin d'évaluer la situation et posez-vous des questions.

  • Quels sont mes objectifs ?
  • Qu'est-ce qui fonctionne ?
  • Qu'est-ce qui ne fonctionne pas ?
  • Est-ce que j'ai déjà essayé autre chose ?
  • Est-ce que ça a marché ?
  • Quel autre moyen pourrais-je mettre en œuvre ?

Faites cela dans les secteurs dont les résultats ne vous satisfont pas, cela vous permettra d'avoir une meilleure perception du fonctionnement de votre entreprise et donc d'identifier vos besoins.

Si vous ne trouvez pas les solutions en interne, cherchez-les en externe et faites appel au professionnel concerné.

Quel est le professionnel qui me convient ?

Si votre analyse est fine, bravo ! Vous saurez à qui du formateur, de l'expert ou du coach vous adresser. Ensuite, c'est une question de feeling. Ne perdez pas de vue que tous ces professionnels ont un point commun, leur métier est de faire progresser les êtres humains et/ou les structures. Echangez sur vos valeurs respectives, fiez-vous à votre intuition.

Si après cette expérience, ni vous ni personne dans votre entreprise n'y voit plus clair ou que vous n'avez pas le temps de vous y prêter, faites appel à un coach. L'un des rôles du coach est de vous aider à comprendre les situations donc d'identifier vos besoins et vos envies. Autrement dit, si vous n'avez pas d'objectif précis, le coach est là pour vous aider à le définir ou à le préciser.
Au cours du coaching, qui est un accompagnement à long terme (6-12 mois) vous prendrez conscience des besoins au sein de l'entreprise et vous saurez à qui, du consultant ou du formateur, vous devez faire appel.