5 anciens sportifs de haut niveau devenus entrepreneurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    13/07/15    1
cinq anciens sportifs haut niveau devenus entrepreneurs

Nombreux sont les anciens sportifs de haut niveau qui choisissent de devenir entrepreneur. Challenge, reconversion ou encore défi personnel, les motivations varient autant que le domaine concerné. Ainsi l'on retrouve des grands noms du sport dans des structures très éloignées de celles dans lesquelles ils avaient l'habitude d'évoluer.

1. Laurent Bernard

Cet ancien basketteur professionnel, sélectionné en équipe de France de basketball puis à Salt Lake City, a décidé de mettre fin à sa carrière après 19 ans sur le terrain. Une évaluation et une remise à niveau de ses connaissances plus tard, il crée avec l'aide d'un ami la société ACDE. Depuis 2008 cette entreprise spécialisée dans le domaine du bâti, bilan énergétique, état parasitaire ou étude d’accessibilité aux personnes en situation de handicap, ne cesse d'innover et de se développer. Un succès donc pour ce reconverti.

2. Alain Bernard

Cet ancien nageur professionnel a quant à lui a choisi de rester dans un domaine étroitement lié à celui du sport en proposant des services de coaching personnalisés. Lancée en 2014 à Antibes, son entreprise « Alain Bernard Concept » compte déjà plusieurs salariés dont un kinésithérapeute et des coaches, mais l'ancien champion olympique n'entend pas s’arrêter là et prévoit d'ouvrir des franchises. Dans un espace de 250 m2 équipés de machines dernières génération ou encore d'une salle détente avec séances de pilates, Alain Bernard met son savoir et son expérience au service de ceux et celles qui souhaitent se remettre en forme.

3. Gwendal Peizerat

Ancien patineur médaillé d'or en 2002, il a lancé sa propre société en 2004. Soléus est spécialisée dans le contrôle des équipements sportifs. L’entreprise, qui compte de nombreux clients comme des collectivités locales ou encore des parcs de loisirs, a vu son chiffre d'affaire s'envoler (300 000 euros en 2005).

4. Mickaël Merz

A seulement 28 ans, Mickaël Merz a décidé de tirer un trait sur sa carrière professionnelle dans le handball. Malgré sa passion pour le sport et ses 10 années à évoluer sur le terrain, c'est dans le domaine de l'entrepreneuriat qu'il se sent aujourd’hui le plus à son aise. Aux côtés de son père Claude, lui aussi ancien sportif de haut niveau, il dirige depuis 2009 la société immobilière Sporting. Mais il ne s'arrête pas là puisqu'il est associé avec l'ex-rugbyman Xavier Garbajosa à la tête d'une entreprise de communication et une autre dédiée à la rénovation de logements.

5. Éric Blanc

Il est certainement l'un des exemples de réussite les plus frappants. Cet ancien rugbyman sacré en 1990 a décidé de lancer Eden Park en 1988 avec l'aide de Franck Mesnel, un ancien coéquipier. Une réussite puisque la marque a franchi les frontières et se vend aujourd’hui dans le monde entier. En 2013 la société affichait un chiffre d'affaire dépassant les 45 millions d'euros et comptait plus de 180 salariés.

Les anciens sportifs de haut niveau semblent trouver la voie de la reconversion en empruntant les chemins de l'entrepreneuriat. Et il semblerait que les valeurs apportées par la pratique du sport, volonté, détermination et motivation en première ligne, soient des moteurs de réussite.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
1 commentaire(s)
Larrere Yves

La reconversion est un moment difficile qui se prépare dès le début de la carrière sportive. Je remarque que l'accompagnement est très différent selon les structures, les fédérations et les activités sportives.

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié