Chefs d'entreprises, inspirez-vous de Churchill !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/07/16    
chefs entreprises inspirez churchill

Reconnu pour son talent efficace dans la négociation, Churchill fait partie des personnalités favorites des entrepreneurs. C’est ce qui pousse à certains d’entre eux à prendre exemple sur lui et à adopter ses méthodes.

La maîtrise des données

Même si Churchill n’était pas souvent sûr de lui, il s’armait toujours de données attestées et bien préparées. Ainsi il était apte à occasionner une réunion avec ses collaborateurs à tout moment de jour comme de nuit. Ces données étaient ensuite utilisées afin de persuader les autres dirigeants d’États. Cette méthode s’attache au fait qu’il est préférable de convaincre plutôt que de persuader. Privilégier vos données factuelles avant de mettre avant vos propres opinions et intuitions. Que ce soit par l’intermédiaire de graphiques, chiffres ou autres, tout est bon pour mettre au grand plan votre projet à vos collaborateurs, clients ou associés.

Être empathique

Cet ancien premier ministre britannique, jugé longtemps comme égocentrique, a su convaincre avec tact ses interlocuteurs. Au lieu d’imposer sa logique, il a su s’adapter à celle de ses interlocuteurs. En négociant avec le président de l’URSS Staline, il a fait un discours métaphorique autour de quelques verres d’alcool et de cigares. Bien évidemment, n’allez pas boire tout au long de vos réunions. Essayez de comprendre et de cerner votre interlocuteur et de le convaincre en fonction de son raisonnement. Ne les forcez pas à accepter vos stratégies. Au contraire, demandez-leur leur avis et voyez ensemble tous les points importants dans la discussion.

Ne pas tourner autour du pot

Churchill est également célèbre pour son intelligence dans l’organisation de réunion. Au cours d’une réunion, il entre directement dans le vif du sujet et expose à ses interlocuteurs des faits concrets pour les pousser à mieux appréhender la situation. En confrontant directement à la réalité de vos projets, vous allez solliciter beaucoup plus l’attention de vos interlocuteurs. Mettez-les en confiance en exposant les risques et les avantages de votre idée. Quoi qu’il en soit, n’en faites pas trop au risque de tout faire capoter.

Être souple au niveau des stratégies

Churchill ne se contentait pas d’une seule corde à son arc, il avait toujours un plan B même s’il avait déjà un plan d’action afin de garder sa position politique. Lorsqu’il découvre l’évolution des camps ennemis il a ainsi pu rapidement adapter sa stratégie. Prenez exemple de cet ancien premier ministre britannique en vous offrant la possibilité de faire évoluer votre stratégie si nécessaire. Pour que votre idée soit acceptée, votre discours doit varier en fonction des attentes et des exigences de vos interlocuteurs. En cas d’un perpétuel changement, n’hésitez pas à prendre les mesures nécessaires.

Il y a beaucoup de leçons à prendre sur les décisions prises par Churchill. Soyez logique et ne faites pas de discours exagéré. Réfléchissez mûrement avant de prendre une décision en cas de changement de stratégie. Et surtout, évitez de douter de celle-ci.

Donnez une note à cet article