Chefs d'entreprises : Allez chercher vos clients !

Franck Fiszel     28/12/12    0
Assez d'hésitations superflues ou de prétextes fumeux ! Laissez ces pertes de temps à ceux d'entre vos confrères qui nagent dans les constats négatifs.
Vous êtes en quête de raisons pour ne pas prospecter ? Ne vous cassez plus la tête, nous allons vous aider à trouver les excuses les plus appropriées.

Les excuses que l’on se donne

Il vous reste à sélectionner celle qui vous convient pour justifier, une fois de plus, et à cause de la crise ou pas, votre procrastination, et cette affirmation crue car souvent répétée « pas la peine, ce n'est pas le moment ». Les excuses :
- Difficile de cibler la bonne entreprise, de trouver le bon interlocuteur
- Quand j'ai un nom, impossible de l'avoir en ligne
- On ne veut de toute façon pas me recevoir, juste « une doc »
- Les délais de décision des acheteurs sont de plus en plus élastiques
- Mes concurrents cassent les prix pour acheter le marché
- Mes clients achètent de + en + par internet
- Les prospects ne s'intéressent qu'au prix
- Pas maintenant car on subit : les vacances de Noël, de Février, de Pâques, les ponts, les grèves, les élections, la conjoncture économique, la grippe aviaire... (barrer les mentions inutiles)

Et alors? 

Car au-delà du fait que cette situation apparemment difficile vous rend encore plus légitime, utilisez cette énergie que vous gaspillez en excuses pour encore plus prospecter. Il s'agit de votre survie.

Des chiffres simples ?

20 appels par jour, vous permettent en moyenne de toucher 10 interlocuteurs (si, si, avec un minimum de formation, c'est jouable), et « d'arracher » 1 à 5 Rendez-vous par semaine. Si vous êtes un tant soit peu efficace, vous prenez 1 commande. Ce qui entraîne, pour peu que systématiquement vous suiviez ce plan, une cinquantaine de nouveaux clients par an, qu'il restera à votre entreprise de fidéliser.
Si vous consacrez CHAQUE JOUR une bonne heure à la Prospection, vous réussirez. C'est Mathématique !

En conclusion

Maintenant si le fait de prendre le téléphone et d’appeler « dans le dur » vous paralyse vraiment, appuyez vous, concrètement, sur des réseaux business actifs, dans lesquels, pour que cela fonctionne, une autre forme d'investissement temps sera nécessaire. Là aussi, au quotidien !
CQFD ? N'oubliez pas que le seul endroit où succès vient avant travail, c'est dans le dictionnaire !

À propos de l'auteur
Franck Fiszel
Franck Fiszel
Fondateur de Coach Europ,
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié