Chef d’entreprise, c’est être seul ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/12/16    
Chef d entreprise, c est etre seul ?

La solitude du chef d’entreprise… Un lieu commun mal connu quand on ne fait que débattre du stress au travail des salariés. Seulement, le chef d’entreprise est-il vraiment seul ?

Les couloirs du pouvoir

« I’m a poor lonesome director… » Le blues du dirigeant existe bel et bien. Coincé par l’imaginaire social et ses collaborateurs, tout en haut de la pyramide, le chef d’entreprise se sent -souvent- seul et abandonné. Notamment en ces périodes économiques délicates, il est soumis à des contraintes difficiles à concilier et à gérer. En tant que premier et dernier rempart de son entreprise, c’est vers lui que se tournent toute décision, question ou revendication. Son poste l’oblige constamment à prendre des risques et assumer ses responsabilités ; tout en réglant des problèmes d’ordre humains, financiers et organisationnels. Bref, le soir Monsieur X porte toujours sur les épaules le poids de son statut. Cette surabondance de tâches et de pouvoirs a paradoxalement tendance à lui faire ressentir… une grande solitude. C’est malheureusement le lot des patrons : affronter seul toutes les situations.

Changer de regard

Mais la solitude, c’est aussi ne pas voir les gens qui sont autour de soi. Souvent, les dirigeants avancent « la tête dans le guidon ». La venue d’informations et de requêtes successives l’empêchent de prendre du recul et de raisonner sur le long terme, ou de se « déconnecter ». Trop ancré dans le temps, Monsieur X vit dans une bulle. Plusieurs solutions, consensuelles et a priori logiques, sont certifiées. Mais le problème vient plutôt de l’état d’esprit de Monsieur X, qui n’arrive pas à « prendre le temps de », ou trouve ces conseils trop évidents. Il faut changer de regard.

La solitude du patron vient parfois d’un problème de management. Vos employés ne sont pas là que pour effectuer des tâches, mais peuvent endosser des responsabilités. Vous-même en manque de confiance, vous devez délivrer un peu de confiance à vos subalternes en sachant déléguer.

Prendre du recul

Tous les chefs d’entreprise ont des profils différents -il n’y a pas de profil type- mais la plupart d’entre eux vont aussi tirer leur énergie du contact, et de l’interaction. Dès lors, à qui peut-on se confier, sans que notre réputation ou notre leadership en prenne un coup ? Il faut éviter les membres de votre structure qui ne soit pas au même échelon que vous ; et trouver des personnes qui soient tout à fait étrangères à votre travail, ou dans la même situation. Plus que des conseils que vous n’appliquerez pas, vous devez récolter de la confiance.

Dans ce but, vous pouvez fréquenter un réseau de chefs d’entreprise ou autre soirées net-working. L’objectif premier ne sera pas de faire des affaires, mais de découvrir que des dizaines de personnes sont dans votre cas. Vous échangerez les problématiques les plus récurrentes, ce qui vous montrera que vous n’êtes si pas seul que cela. Vous découvrirez aussi que quelqu’un travaillant dans un secteur totalement opposé peut rencontrer les mêmes soucis. Partagez sans complexe votre expérience, vous regagnerez un leadership naturel par la confiance engrangée.

Une autre solution, peu populaire sur le papier, consiste à s’offrir les services d’un coach (sportif, personnel, …). Ce ne sont pas tant ses conseils pratiques qui vous aideront, mais le fait d’échanger avec un élément extérieur à votre entreprise et au monde du travail. Ce coach vous permettra d’avoir un regard neuf, pour déterminer vos problèmes et les considérer avec recul, de façon nouvelle. Il vous aidera à décloisonner certaines fonctions, et à prendre de la hauteur. Un travail suivi avec lui vous aidera à hiérarchiser vos problèmes et priorités, et à dégager du temps pour le primordial (votre vie personnelle). Enfin, un coach déterminera à qui vous pouvez vous confier (cercle personnel, familial), en vous aidant à vous livrer. Trop marquer la barrière entre vie « pro » et vie « perso » vous empêchera de parler de votre solitude une fois rentré à la maison.

Vous sortirez grâce à ces démarches d’un cercle exclusif, en ayant une nouvelle vision à 360°, et retrouvez un équilibre ouvert et positif nécessaire à la bonne marche de votre société.
Etant donné leurs responsabilités, personne ne s’interroge sur la solitude des chefs d’entreprise. C’est donc un redressement que vous allez devoir mener seul, en changeant de regard. Et en vous vous rendant compte que vous ne l’êtes pas tellement, seul.

Donnez une note à cet article