Charte qualité : se faire aider par sa fédération professionnelle

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/10/11    
Le pôle bois de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a créé des labels pour les PME et TPE de son secteur. Une démarche suivie par les Charpentes Houot avec succès.

Arrivé dans l’entreprise en 1993, Philippe Roux la rachète en 2000. Elle compte aujourd’hui 65 collaborateurs et réalise 15 M € de chiffre d’affaires. En 2009, il obtient la certification PEFC (bois issu de forêts gérées durablement) et lance une démarche de progrès avec sa fédération : la charte qualité « Charpentes 21 ».

Qualité technique

L’accompagnement et l’évaluation annuelle font l’objet de l’intervention d’un organisme indépendant et habilité. Le détail des engagements et les modalités d’évaluation sont décrits dans le référentiel de la charte. L’entreprise s’engage à respecter des règles et des techniques validées dans le cadre de la mise en œuvre et la fabrication des ouvrages en bois.

Qualité environnementale

Ce volet de la charte repose sur un engagement de progrès accompagné par la publication d’indicateurs définis dans le référentiel. Cet engagement permet d’évaluer l’impact environnemental de la fabrication des charpentes taillées en bois. Quelques points à valider : obtenir les certifications PEFC ou FSC, diminuer les produits solvants, avoir recours à la chimie verte, etc...

Conditions de travail

Basé sur l’évaluation des risques et la mise en œuvre de plans d’actions, ce volet peut consister notamment à aménager les postes de travail pour mieux prévenir les accidents, à mieux gérer les déchets toxiques etc... « Aujourd‘hui, seulement 21 entreprises du bois sont certifiées « Charpentes 21 », regrette Philippe Roux, alors que les avantages et les bénéfices retirés de cette démarche sont nombreux. » La société Charpentes Houot considère qu’elle a largement consolidé ses clients tels que Mac Donald’s ou Disney qui sont fortement sensibles à la démarche développement durable de leurs prestataires. L’entreprise a aujourd’hui obtenu l’aménagement d’un magasin Biocoop, qui a toutes les chances de passer de la phase de test à celui de déploiement national. Au sein de l’entreprise, les collaborateurs se sont réellement investis dans la démarche et trouvent aujourd’hui un bénéfice réel. Même si le marché de la construction en bois est dynamique, le label « Charpentes 21 » est un atout incontestable sur les devis ou les mémoires techniques des appels d’offres. « L’argent investi dans la démarche est rapidement rentabilisé par les performances de la société, tant sur le plan d’une meilleure organisation du travail qu’une plus grande qualité de l’activité » conclut Philippe Roux.