C'est quoi ton nom ? Les secrets pour trouver le nom de son entreprise et le protéger

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/10/09    
Cyril Gaillard, fondateur de Benefik, agence de création de noms

Trouver un nom pour son entreprise

Les entrepreneurs confondent souvent marque et nom d'entreprise. Ils attendent des créateurs de noms qu'ils définissent le positionnement de leur entreprise. Or, le travail de création de nom découle justement de ce positionnement.

Avant de trouver le nom de son entreprise, le porteur de projet doit inventer sa marque, ses caractéristiques, sa valeur ajoutée et sa personnalité. Si ce travail préalable est correctement effectué, des noms viendront naturellement à l'esprit.

L'autre élément récurrent est que les créateurs d'entreprise recherchent tous un nom qui puisse dire tout de leur société en un minimum de lettres. Mais on ne peut pas tout exprimer en un mot.

Y a-t-il des tendances en création de nom d'entreprise ?

Oui, et ce pour une raison simple : parfois, des personnes ont l'audace de créer un nom qui ne ressemble à aucun autre et qui vient s'attacher à une marque forte. Dès qu'on innove avec succès dans ce domaine, d'autres noms similaires suivent rapidement. Mais il faut se rappeler que c'est la marque qui a de l'influence sur le nom et pas le contraire.

Se protéger juridiquement

Si le nom n'est voué qu'à une utilisation française, il faut tester son antériorité par classes d'activité sur le site www.icimarques.com de l'INPI. Cependant, cette recherche ne représente pas une garantie que le nom ne soit pas déjà utilisé. Pour un maximum de sécurité, il vaut mieux faire appel à un cabinet de conseil en propriété industrielle ou à l'INPI afin d'effectuer une recherche de similitude.

De nombreuses sociétés possèdent un portefeuille de milliers de noms qu'ils n'utilisent pas mais qu'ils ont déposé. Les petites entreprises doivent se protéger de ces grands groupes qui peuvent les attaquer pour préjudice, leur faire payer une amende et les forcer à changer de nom, ce qui entraîne de nombreux frais. Il faut savoir qu'un nom, même s'il est déposé pour dix ans, doit être utilisé dans les cinq ans sous peine de tomber en déchéance et de se retrouver de nouveau disponible.

S'internationaliser

L'idéal est d'envoyer une liste de noms pressentis pour l'entreprise à des correspondants locaux. Ceux-ci peuvent désigner les noms qui évoquent quelque chose de négatif dans la culture du pays. Ce n'est pas seulement une question de langue, mais aussi de références à une culture commune. Ensuite, il faut effectuer une recherche d'antériorité à l'identique et de similitude dans le pays visé.

Finalement, un bon nom d'entreprise, c'est...

Un nom qui réalise une bonne synthèse de ce que veut être l'entreprise et qui ne puisse pas devenir un handicap pour son développement futur. Après, s'il est très court et facilement mémorisable, ce n'est pas plus mal. Un bon nom de marque n'est pas soumis à une mode passagère et, pour cela, vieillit bien.