Le business est au coin de la rue !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/04/17    
business coin rue

Vous songez à ouvrir votre propre entreprise, mais l’univers des start-up ne vous inspire pas vraiment ? Sachez que l’entrepreneuriat traditionnel offre des possibilités d’affaires tout aussi intéressantes aujourd’hui que par le passé.

L’entrepreneuriat traditionnel, toujours aussi vivant

Avec l’éventail de possibilités commerciales que permet le web, on peut croire, à tort, que le commerce traditionnel de petite taille tend à disparaître. Pourtant, qui peut résister à entrer dans une sympathique boulangerie qui fleure le bon pain, ou dans cette charmante boutique du fleuriste ou encore chez ce boucher qui propose les meilleurs biftecks ? Privilégiez un type de commerce qui rejoint vos intérêts et dans lequel vos connaissances seront mises à profit : librairie, papeterie, quincaillerie, boutique de vêtements ou autres. Le côté pratique de ces ressources variées, à deux pas de chez soi, est encore très apprécié. Ce créneau s’avère donc une option à considérer si vous désirez travailler à votre compte ; surtout si vous aimez le contact direct avec la clientèle.

Les étapes pour devenir entrepreneur traditionnel 

1. Choisir votre emplacement

Commencez dès maintenant à explorer le quartier qui vous intéresse, pour découvrir le meilleur emplacement pour votre boutique ou magasin. Idéalement, votre commerce doit être situé dans un lieu facilement accessible (tant en voiture que via les transports en commun), dans un quartier attractif présentant une fréquentation de piétons régulière. Les locaux disposant d’une grande vitrine retiennent davantage le regard des passants, c’est donc un autre point à retenir pour votre choix d'emplacement.

2. L’étude de marché

Selon les experts, les petites et moyennes entreprises, qui effectuent au préalable une étude de marché, optimisent leurs chances de succès. Aussi, attention aux coups de cœur qui pourraient vous empêcher de remarquer, par exemple, qu’il manque d’espace de stationnement près de ce beau local à louer qui vous intéresse déjà ; la taille du trottoir et la largeur de la rue font également partie des détails que vous devrez observer. Retournez dans le quartier à différents moments de la semaine, en journée comme en soirée, afin de constater sur place s’il s’agit d’un endroit dynamique…ou non.

3. Cibler les besoins du quartier

Avant toute chose, ce que vous comptez ouvrir comme type de commerce doit répondre aux besoins du quartier. Si vous vous installez dans un milieu populaire et que vous projetez d'y présenter des services ou des produits haut de gamme, peut-être devriez-vous songer à un autre quartier, mieux nanti... Identifiez vos possibles concurrents et informez-vous auprès de la mairie locale pour connaître les projets d’aménagements éventuels qui pourraient concerner le quartier de l'emplacement : changement de sens de circulation d’une rue, ouverture d'un centre commercial à proximité.

4. L’importance de la stratégie de marketing

Il s’agit, en fait, d’un plan d’affaires dans lequel vous prévoirez quels seront vos coûts fixes d’opération et votre possible chiffre d'affaires. Si vous souhaitez obtenir des conseils, vous trouverez sur le web et dans les bureaux gouvernementaux des ressources gratuites pour préparer votre stratégie de marketing.

Avant de passer à l'étape de réalisation, réévaluez votre concept en fonction du marché (il évolue si vite !) et, si nécessaire, procédez à certaines adaptations.

Donnez une note à cet article