Budget mini mais créativité maxi !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/02/17    
Budget mini creativite

Ce n’est pas parce que votre trésorerie est encore à l’état embryonnaire que vous ne pourrez pas communiquer efficacement. Une bonne dose de créativité et un soupçon d’audace vous ouvriront les portes de la popularité.

Pas si simple de faire parler de son entreprise quand son budget com est à peu près égal à zéro euro… Mais cet état de fait n’est pas non plus une raison pour se lamenter ! D’accord, votre start-up fera difficilement le poids face à un groupe tel que L’Oréal et son budget de communication qui se compte en milliards de dollars. Mais mettez-vous le bien en tête : tous les grands groupes ont démarré tout petit. Leurs budgets com pouvaient alors sûrement tenir dans un porte-monnaie !

Pas d’argent : un problème ?

Autre argument en votre faveur, vous avez pour vous une chose que les grandes multinationales n’ont pas forcément : de la créativité, de l’audace, de la réactivité et pas grand-chose à perdre. Alors changez de point de vue : cessez de voir ce manque d’argent pour vous faire connaître comme une faiblesse ; abordez-le plutôt comme votre point fort, celui qui va justement vous permettre de devenir la start-up dont tout le monde parle ! Inspirez-vous par exemple de Fany Péchiodat, la fondatrice de My Little Paris : l’entrepreneure parle du manque de budget dont elle disposait au départ comme la force qui l’a poussé avec ses équipes à se creuser la tête pour produire la meilleure offre possible, capable de susciter le bouche à oreille. Volonté de perfection de votre produit ou service et créativité seront alors vos meilleures armes. Côté créativité, allez-y, lâchez-vous ! Tout est permis, ou presque. Les concepts les plus fous peuvent s’avérer faire exploser le taux de notoriété de votre entreprise. Prenez par exemple le cas de la start-up canadienne Crush qui a eu l’idée complètement folle de retransmettre le quotidien de l’entreprise filmé par un collaborateur un peu spécial… le chien du fondateur ! Et l’idée cartonne : les images, retransmises en live, attirent chaque semaine au moins 1 000 spectateurs et créent le buzz sur les réseaux sociaux. Pas de limites à la créativité on vous dit !

Le plan de communication : l’étape obligatoire

Ne vous lancez pas dans des actions de communication les yeux fermés. Si vous diffusez des messages divers à des cibles non clairement identifiées, il est fort probable que vous communiquiez un peu dans le vent ! Avant même de vous hasarder à communiquer sur votre entreprise, commencez toujours par bien définir votre plan de communication. Quelques questions basiques vous permettront de mieux définir comment communiquer et à qui : Quelle est précisément la cible que vous souhaitez toucher par votre communication ? Il y a-t-il plusieurs cibles et donc plusieurs messages à transmettre ? A quels endroits, sur quels sites, réseaux ou support, votre cible pourra-t-elle facilement être en contact avec votre message ? Quel ton adopter pour toucher au mieux votre cible ? Et surtout : Pourquoi souhaitez-vous communiquer ? Est-ce pour gagner des clients, pour faire augmenter le taux de notoriété de votre start-up, pour faire en sorte que votre nom arrive jusqu’aux oreilles d’investisseurs,… ? Une fois tous ces paramètres bien fixés, vous pouvez vous lancer enfin dans une séance de brainstorming où toutes les idées, même les plus saugrenues ou irréalisables, seront lancées librement. Ce n’est qu’une fois cette étape réalisée que vous pourrez étudier la faisabilité des différentes idées imaginées.

Travaillez votre image de marque

La clé pour se faire remarquer face à une multitude d’acteurs présents sur votre marché ? Etre différent ! Réussir une communication efficace est un processus qui se débute très tôt… au moment même où vous décidez de créer votre entreprise. Autant vous le dire tout de suite, il ne sera pas facile (mais, rassurez-vous, pas impossible) de vous faire connaître si vous faites exactement le même produit, et de la même façon, que tous ceux qu’on trouve sur le marché. Ce simple positionnement atypique par rapport à l’offre traditionnelle sur le marché vous permettra de faire parler de vous dans les médias et d’attirer l’œil des clients. L’entreprise Pastas Party par exemple a réussi à petit à petit se faire connaître grâce à son positionnement en décalage avec celui du leader des sites de rencontres, Meetic. En optant pour une approche de la rencontre offline, autour d’un plat de « pastas », le site a facilement attiré l’œil des journalistes et s’est vite fait un nom. Vous avez un produit ou un service qui ressemble à ceux de vos concurrents et craignez de passer inaperçu dans la jungle médiatique ? Essayez de trouver tout ce qui pourrait faire la différence et donc faire parler de vous : packaging atypique, mode de distribution innovant, style étonnant…

Pensez au storytelling

Savez-vous comment susciter l’attention des journalistes, blogueurs et des leaders d’influence ? Il suffit de leur raconter une belle histoire ! Une astuce simple et qui fonctionne ! Prenez l’exemple des fondateurs de la bière Gallia, qui ont su habilement communiquer sur l’histoire passionnante de la marque qu’ils ont relancé. C’est en communiquant sur le passé d’une marque de bière parisienne tombée en désuétude et remise au goût du jour que les deux fondateurs ont réussi à étendre la notoriété de leur marque. Autre exemple, c’est en inscrivant leur toute nouvelle marque dans une histoire inventée que les fondateurs des cahiers Moleskine ont communiqué efficacement sur leurs produits. La grande force de ces entrepreneurs a été de réussir à communiquer de façon suffisamment floue pour faire croire à tout le monde que la marque était centenaire et que leurs cahiers étaient utilisés par des écrivains aussi mythiques qu’Hemingway. L’information n’est pas complètement fausse : Hemingway utilisait bien des cahiers en moleskine pour écrire ses romans. Oui, mais pas ceux de la marque Moleskine, qui n’a été créée que récemment ! Résultat : les produits de la marque ont fait rêver les consommateurs, croyant peut-être bénéficier du même génie créatif qu’Hemingway en achetant ces cahiers… et la marque a cartonné !

Zéro Budget, vraiment ?

Pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour réaliser une opération de communication à gros budget ! Le secret ? Il faut ruser ! Peut-être n’avez-vous pas d’argent mais, rassurez-vous, les grandes entreprises en ont pour vous ! Pensez à réaliser des partenariats avec des entreprises plus importantes que la vôtre. Vous bénéficierez en échange de la puissance de communication de votre partenaire. Cette astuce, les fondateurs de Fotolia l’ont brillamment utilisé. Proposant des illustrations low-cost, pour les sites Internet notamment, les entrepreneurs ont eu l’idée simple mais terriblement efficace de créer des partenariats avec des hébergeurs Internet. A chaque nouvelle demande d’hébergement de site par une TPE/PME, l’hébergeur proposait au client une offre spéciale sur des photos de Fotolia afin d’illustrer leur nouveau site. Une façon toute simple de se faire connaître tout de suite par leur cœur de cible. C’est grâce à cette stratégie de communication que Fotolia a vite réussi à étendre sa notoriété et à gagner de nombreux clients.

Transformer vos salariés en ambassadeurs de l’entreprise

Voici une méthode gratuite pour communiquer sur votre entreprise : motivez votre équipe et même vos amis et tout votre réseau à devenir des ambassadeurs de votre start-up. On l’oublie trop souvent mais le moyen de communication le plus efficace reste les conseils issus de personnes de confiance. Si un ami vous recommande un produit, vous aurez davantage tendance à l’acheter que si vous aviez vu même la meilleure des publicités au budget pharaonique.

La clé ? Osez oser !

Réussir à créer le buzz autour de sa jeune entreprise est moins affaire de budget que d’audace. Osez faire preuve d’un peu d’opportunisme et de débrouillardise, vous y gagnerez beaucoup. Attention, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi juste pour faire remarquer votre entreprise. L’audace doit toujours être maniée avec pertinence et subtilité. Vos actions opportunistes et culottées seront alors perçues très positivement par votre cible. Inspirez-vous de l’opération de communication plutôt très osée, réalisée par les fondateurs de la marque Michel et Augustin pour leur lancement. Les deux trublions s’étaient aperçus que, au moment même où ils sortaient leurs Vaches à boire sur le marché, l’empire Danone lançait sa nouvelle marque de yaourts nommée Les 2 vaches. Au lieu de s’en lamenter, les deux entrepreneurs ont saisi à pleine main cette opportunité pour mener une action de communication choc : le jour de la conférence de presse de Danone, ils se sont mis à l’entrée du lieu et ont distribué des Vaches à boire aux journalistes ! Ces derniers, surpris positivement par cette initiative, ont relayé massivement l’annonce du lancement de la marque joyeusement impertinente Michel et Augustin. Une belle leçon de communication audacieuse qui montre que, pour faire connaître sa boîte, l’entrepreneur peut vraiment faire feu de tout bois.

Les deux armes de communication massive !

En cette époque où chaque consommateur fait face tous les jours à des centaines de messages de communication, pas facile de sortir du lot et d’étendre rapidement sa notoriété. Pourtant, il existe deux façons de propulser son entreprise sur le devant de la scène : pour cela, il faut utiliser soit l’humour, soit la provocation. Attention, encore une fois ces deux « armes » doivent être maniées avec pertinence et subtilité. Mal utilisées, elles peuvent faire beaucoup de mal à votre boîte… Avec peu de budget et, surtout, avec bon goût, l’humour peut faire cartonner votre communication. Prenez l’exemple de la jeune entreprise Le Slip Français qui a créé le buzz et s’est vite fait connaître avec ses détournements d’affiches des candidats à la présidentielle en mai 2012, qui se sont très bien partagés sur les réseaux sociaux. On peut citer également l’agence de publicité digitale Grenade & Sparks qui a fait parler d’elle cette année grâce à une petite webserie réalisée en interne. La série « Digital Désespérément » met en scène une agence de communication complètement dépassée par les nouvelles technos du digital. Un employé propose son idée géniale : un QR code à flasher qui sera diffusé… à la radio quand l’une de ses collègues s’inquiète de devoir poster 10 000 lettres pour répondre à la commande de campagne emailing d’un client ! Sur un registre complètement différent, l’usage de la provocation peut, lui aussi, rapidement créer le buzz. Ames sensibles, passez au paragraphe suivant ! L’association prônant le droit des animaux Animal Equity a frappé un grand coup en installant sur une place à Barcelone des barquettes de viande humaine ! Des bénévoles de l’association ont pris place le temps d’une journée dans des barquettes géantes de même type que celles qui accueillent nos côtes de bœuf et autres échines de porc. Aucun détail n’a été omis : la cellophane pour fermer la barquette, l’étiquette et bien sûr le sang, à profusion. Résultat, les passants ont été interpellés fortement par la cause de l’association… et sûrement un peu dégoutés par le steak qui les attendait le soir dans leur assiette !

Réussir son lancement

On pourrait comparer une start-up à un avion : le décollage est un des moments les plus risqués. Il en va de même pour une jeune entreprise. Si elle réussi à bien faire parler d’elle lors de son lancement, elle est quasi assurée de faire « bon vol » ! Le site e-commerce Lemon Curve est un bon exemple de ce « décollage » réussi : lors du lancement du site, sa fondatrice a eu l’idée de proposer une initiative étonnante à ses clientes, un abonnement de petite culotte ! Chaque mois la cliente recevait une nouvelle petite culotte par la Poste. La fondatrice a communiqué sur ce service auprès des journalistes et relais d’opinion. Cette information insolite a été reprise en masse par la presse touchant la cible du site et les journalistes suivent désormais de près le développement de l’entreprise. Autre initiative atypique et qui a permis à un entrepreneur de tout de suite faire parler de sa start-up, Publicate, dans les médias : le fondateur a lancé une webserie qui suit étapes après étapes le lancement de son entreprise. L’idée est un peu folle : l’entrepreneur a décidé de se faire filmer 24/24h lors du lancement de son entreprise. Les vidéos étaient diffusées en live sur Facebook et Twitter et, toutes les deux semaines, un « best-of » était disponible sur le blog dédié à l’opération, ainsi que sur des grands médias spécialisés sur le web. Il fallait y penser !

Revenir aux fondamentaux

Les consommateurs en ont assez d’être envahis par des messages publicitaires agressifs et déshumanisés. Pour réussir à faire connaître son entreprise aujourd’hui, la clé est de prendre le contre-pied de cette tendance et de revenir à la base de la communication, dans son sens le plus primaire, c’est-à-dire l’échange entre deux êtres humains. Les entreprises qui réussissent à créer un lien humain, qui reproduisent de la proximité entre les personnes dans leur communication, ont tout à y gagner. Il n’y a qu’à voir le succès remporté par exemple par la nouvelle campagne de communication d’une entreprise plus très jeune, Coca-Cola. En plaçant sur les bouteilles de soda des prénoms, la marque crée un lien fictif, mais qui est vécu très fortement, avec le consommateur. Si Coca a décidé d’organiser cette campagne en France, ce n’est pas pour rien. En effet, l’opération avait déjà été menée en Australie en 2011 et avait permis de doper les ventes de 4%. Autre exemple, avec une entreprise un tout petit peu plus petite cette fois-ci : le fondateur du site de vente Archiduchesse avait bien réussi à faire connaître son entreprise grâce au blog de la marque, qu’il animait lui-même. Sur ce blog, il y racontait le quotidien de sa start-up et y livrait des réflexions parfois très intimes sur son quotidien d’entrepreneur. Cette proximité de ton du blog a fortement contribué à faire parler du site Archiduchesse.

Pas de secret !

Vous pourriez appliquer tous les conseils présentés dans ce dossier, si la qualité de votre offre n’est pas au rendez-vous, cela fera tout de même un flop ! La meilleure stratégie de communication reste de concentrer tous ses efforts sur la qualité de vos produits et services. Les efforts de communications ne devraient servir qu’à booster le processus d’augmentation de la notoriété par le bouche-à-oreille qui entoure votre entreprise. Des start-ups comme App Gratis par exemple n’ont, au début, pas eu besoin de faire des efforts de communication pour se faire connaître. Dans ce cas précis, c’est la qualité du rédactionnel des newsletters qui étaient alors envoyées aux abonnés ainsi que le côté « bon plan » du service qui ont réussi à faire connaître rapidement l’entreprise.

Donnez une note à cet article