Les 10 bonnes raisons de déprimer lorsqu’on crée sa boîte !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    29/07/16    4
bonnes raisons deprimer cree boite

Vous pensiez que monter votre propre entreprise était la clé pour vous épanouir professionnellement ? Dommage

Votre salaire est à peine suffisant... 

... pour rembourser les intérêts de vos emprunts. à 35 ans, vous avez dû retourner vivre chez vos parents quand vos collègues de promo, eux, s’offrent leur premier appart.

Vous n’avez plus d’amis. 

Plus d’amoureux(se) non plus d’ailleurs. Personne ne comprend pourquoi vous vous démenez tant pour développer votre projet. Et puis, soyons clairs, vous saoulez tout le monde avec vos explications techniques sur votre appli révolutionnaire !

Votre famille a honte de vous...

... car vous êtes passé du côté obscur du capitalisme. C’est sûr, votre objectif ultime est de ruiner des familles en fermant des usines pour les délocaliser !

Votre quotidien est très riche...

c’est vrai : vous devez gérer au moins 20 énormes problèmes dans la journée. Vous avez aussi appris à être complètement polyvalent : vous êtes désormais commercial, manager, réparateur technique, livreur, femme de ménage…

Les banquiers qui s’occupent de vos comptes perso et pro...

...semblent s’être ligués entre eux pour vous harceler à horaires réguliers. Ils ont également dû se passer le mot avec vos fournisseurs, qui réclament le paiement immédiat des factures. Autre petite particularité de la vie d’entrepreneur : vous recevez désormais beaucoup de courriers. Hé oui, les avis d’imposition en tout genre, les courriers de fausse administration/vraie arnaque… ça remplit vite une boîte aux lettres !

Vous pouvez prendre vos vacances quand vous le voulez...

enfin quand ce sera possible pour l’entreprise, c’est-à-dire minimum dans 5 ans. En attendant, vous prenez tout de même quelques week-ends de repos… chez votre mamie, à quelques kilomètres seulement.

Vous n’avez plus de patron certes. 

Mais vous avez pire : des actionnaires et des clients ! No comment…

Vous avez pris 20 kilos. 

Les pizzas commandées lorsque vous devez finir des dossiers urgents, soit tous les soirs, commencent à peser. Accessoirement vous faites aussi de la tachycardie à cause des 7 cafés ingurgités chaque jour pour tenir (sans oublier les boissons énergisantes en tout genre…).

Vous avez découvert les joies de la prospection téléphonique...

...et de ces dizaines de râteaux que vous mettent quotidiennement des prospects peu délicats. Bien sûr, comme vous êtes entrepreneur, vous êtes censé encaisser facilement, sans état d’âme, sans vous remettre en question.

« Tu n’avais qu’à pas te lancer...

...arrête de te plaindre », « je t’avais prévenu », « oui mais toi tu n’as pas de patron, c’est cool », « c’est toi qui a choisi de mener cette vie, il fallait t’y attendre », « c’était quand même mieux quand tu avais ton salaire tous les mois, tu ne veux pas revenir au salariat »… Et oui, vos proches ne comprennent pas toujours votre envie d’entreprendre. Pas facile de garder le moral quand personne ne vous soutient.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
4 commentaire(s)
ventura

Bonjour,

Auriez-vous des informations sur la forme juridique en cas de création d'entreprise, notamment pour la SAS.

En vous remerciant.

Bien cordialement

Sandrine VENTURA

GD

déprimant cet article ! mais pourquoi ne pas voir les bon cotés de l'entrepreneuriat, prophète de malheur !

PUGLIESE Philippe

Concernant la création d'une société en SAS, il faut savoir qu'elle nécessite d'être au moins 2 associés (ou alors opter pour la SASU).
Avantages : c'est une page blanche

Inconvénients : c'est une page blanche !

En clair, la rédaction des statuts est très souple mais nécessite une véritable rigueur et l'aide d'un Cabinet d'avocats spécialisé en Droit des Sociétés...

Personnellement, nous sommes 3 associés et nous avons opté pour la SAS.

À savoir également, sous le régime de la SAS, d'un point de vue social, vous êtes assimilé à un salarié. Vous ne dépensez pas du RSI mais de la CPAM mais ne rêvez pas : comme tout chef d'entreprise, vous volez sans filet de sécurité...

Ph. PUGLIESE
Co-fondateur
CARBAO

Sophie

J'adore! Merci de nous faire rire de nos problèmes ca fait du bien car ça fait prendre du recul!
Et oui devenir entrepreneur est une veritable aventure! Vive les plans galères mais qu'est ce que c'est passionant!

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié