Les bonnes pratiques professionnelles sur Youtube

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/07/15    
bonnes pratiques professionnelles youtube

L’utilisation de la vidéo dans le cadre des relations professionnelles en B to C comme en B to B est devenue indispensable. Pour autant, il s’agit là d’un domaine très spécialisé. Alors quelles sont les pratiques à privilégier et celles à éviter pour une présence réussie sur Youtube ?

Outil ou stratégie ?

La mise en ligne de vidéo sur la plateforme Youtube peut être vue, soit comme un complément d’un site internet (liens cliquables). Soit au travers d’un projet multimédia élaboré, en créant une chaîne vidéo Youtube propre à l’entreprise. On trouve dans cette catégorie naturellement la nouvelle génération (15/25 ans) en B to C, mais aussi paradoxalement les décideurs d’entreprise disposant de peu de temps pour parcourir un site. Ces derniers privilégient ce format lors de leurs nombreux déplacements en train et en avion pour visionner les présentations d’entreprise.

Des vidéos, pourquoi faire ?

Ce média se prête particulièrement bien à une information complète et rapide sur plusieurs thèmes.
- Les clips de présentation de l’entreprise réalisés directement par ses créateurs/dirigeants permet d'établir un lien d’empathie avec l’internaute. Il s’agit d’écrire un scénario (storytelling) qui permet au prospect B to C, mais aussi B to B, de comprendre les valeurs, la philosophie et la culture de l’entreprise. Dans ce type de présentation, l’implication de l’ensemble du personnel (dirigeants compris) est primordiale.

- Les clips de présentation d’un produit-phare ou d'une ligne de produits permettent de susciter le rêve et du désir chez le spectateur.
- Les tutoriels sur les produits et services proposés par l’entreprise, répondent à une demande certaine des clients. Ce type de vidéo permet à la fois d’être mieux référencé sur Google et de servir de visite virtuelle du produit pour de futurs clients.
- Le clip vidéo est aussi un très bon outil pour le recrutement ciblé de jeunes actifs, sans avoir à passer par des sociétés de « chasseurs de têtes » qui peuvent quelquefois déborder du cadre légal avec les implications négatives que cela implique pour l’entreprise.

Les erreurs à éviter

Lorsqu’on souhaite utiliser la vidéo sur Youtube dans le cadre professionnel, deux solutions s’offre à nous : soit on fait appel à des entreprises dont c’est le cœur de métier, soit on effectue la production et le montage en interne. Dans le premier cas, c’est la garantie de disposer d’un produit étudié et conçu pour satisfaire parfaitement l’objectif fixé. Il sera exempt de tout parasitage du message. Dans la seconde hypothèse, il conviendra d’éviter plusieurs erreurs récurrentes comme celles énoncées ci-dessus.

Il convient d’éviter la présence de parasites dans le cadre d’éléments visuels ou sonores. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à tourner plusieurs prises pour chaque plan avec une vérification de plusieurs personnes et à synchroniser le son.

La vidéo est avant tout un média visuel dynamique. Il faut en conséquence éviter les plans fixes durant les interviews ou commentaires. Le message doit être reçu à la fois par la vue et l’ouïe pour assurer la diffusion du message. Un montage fluide et dynamique, favorisera la compréhension de ce dernier.

Votre vidéo doit être responsive c'est-à-dire que la qualité des images et du son doit être irréprochable et visualisable sur tous types de supports (de l’écran d’ordinateur HD au smartphone).

Dans tous les cas, le message véhiculé à travers les images et les commentaires doit être positif. Il doit inciter à l’optimisme, l’empathie joyeuse et le désir d’acheter ou à minima d’en savoir plus (d’où l’importance des liens vers les pages spécifiques du site de l’entreprise).

Il convient de garder à l’esprit que la vidéo n’est pas un portail de vente. Elle se situe en amont et fait appel aux sentiments (rêve, désir,…) Elle doit apporter des informations, mais aussi créer l’envie d’en savoir plus.
Les choix et les impératifs techniques.

L’idéal est la création d’une chaîne sur Youtube avec une URL personnalisée pour disposer d’un marqueur fort. Dans ce cas de figure, il convient aussi de hiérarchiser les vidéos et de créer des playlists thématiques, chronologiques, etc, (un peu à l’image de la structure d’un site web.) La plateforme Youtube n’admet pas tous les types de format vidéo. Il est préférable de privilégier les formats de dernières générations qui offrent une excellente qualité avec un poids réduit. Chaque vidéo doit être mise en ligne avec aux minimums trois définitions différentes pour s’adapter aux différents terminaux.

Une durée supérieure à 20 minutes risque d’être un frein au visionnage à l’exception peut-être des inactifs (retraités, sans emploi, étudiants), tout particulièrement en B to B. Si votre format dépasse ces 15 minutes, il est préférable de sectionner ces vidéos en tranche de 5 à 15 minutes, traitant chacune un aspect spécifique.
Autre point capital : l’accroche des dix premières secondes doit être percutante pour garder le consommateur plutôt volatile. Les dix premières secondes des premiers plans doivent apporter l’information capitale que l’on souhaite faire passer. L’image représente le support principal (70 %) tandis que le commentaire ne vient que renforcer le message.

Le référencement, clé de la réussite

Une vidéo doit être vue par le plus grand nombre, il est donc impératif de bien respecter les critères du référencement. Pour ce faire, le titre de la vidéo doit correspondre à sa thématique et intégrer le nom de l’entreprise (uniquement si celui-ci est « parlant » et court).

L’usage de la vidéo sur Youtube dans le cadre professionnel offre d’immenses opportunités en matière de visibilité et de rapprochement avec l’internaute. À contrario, le moindre faux-pas, la moindre erreur peut prendre des proportions considérables. Aussi convient-il de faire vérifier plusieurs fois chaque vidéo en détail avant la mise en ligne.

Donnez une note à cet article