Avocat : prévenir ou guérir

Aurélien Cottet     01/08/13    
avocat

Dans la vie d’un entrepreneur, l’avocat est primordial que ce soit pour se défendre ou attaquer…ou tout simplement pour éviter toutes problématiques légales auxquelles il ou elle devra faire face. Selon l’état d’esprit de l’entrepreneur, le besoin d’un avocat interviendra en prévention ou en situation de crise. Prévenir ou Guérir, comment utilisons nous nos avocats de part et d’autres de l’Atlantique ?

Le film « The Social Network » relatant l’incroyable ascension fulgurante du réseau social Facebook, illustre à merveille la réalité de l’utilité des avocats aux cotés des entrepreneurs. Pour mémoire, au début de l’aventure Facebook, Mark Zuckerberg a dû faire face à 2 attaques. La première venant d’Eduardo Saverin son ami de l’époque et ancien compagnon de chambre avec qui il a cofondé Facebook et la deuxième émanant des deux jumeaux Winklevoss l’accusant de vol de propriété intellectuelle sur le concept d’un réseau social révolutionnaire…qui deviendra Facebook.

Ces deux attaques mettent en avant le manque total de prévention d’Eduardo et des deux Jumeaux pour protéger, respectivement, ses intérêts capitalistiques dans Facebook et la valeur de leur concept chez les Jumeaux…Cette erreur de débutant est assez rare aux Etats-Unis où la population est conditionnée, dès la naissance, à utiliser le droit pour tout…et rien (cette vérité tend à s’amenuiser depuis ces dernières années…crise oblige…et retour sur investissement plus aussi convaincant). Au contraire de la France où cette erreur est largement plus répandue par notre éducation à aller consulter un avocat à la rencontre d’un problème.

Un avocat est un avocat donc quelle vraie différence entre Prévenir ou Guérir ?

La fonction de l’avocat pour un Américain, est vue comme un investissement sur l’avenir, là où pour la plupart des entrepreneurs français il est considéré comme un coût.

Cette différence de mentalité n’a cependant pas les mêmes impacts sur l’entreprise. Dans le premier cas, l’entrepreneur confie à l’avocat de le prémunir des attaques potentielles reliées à sa personne, son patrimoine et son business avant même le dépôt de la structure. Cette démarche, qui peut paraitre couteuse au départ, a pour but que l’entrepreneur puisse se concentrer à 110% au développement de son business sans se soucier de la partie légale. Quand celle-ci doit malheureusement être activée, il y a déjà un cadre qui va permettre à l’entrepreneur soit de se défendre soit d’attaquer, limitant ainsi les procédures possibles et la longueur de celles-ci…sans ce cadre initial, nous nous retrouvons dans le deuxième cas, où l’avocat fait office de pompier avec un feu qui est bien souvent difficile à maitriser et pouvant courir très longtemps…imposant à la fin un surcout non négligeable sur les comptes de l’entreprise.

Le droit permet aux individus de pouvoir, normalement, être égaux entre eux par rapport à un désaccord. Plus vite celui-ci est maitrisé, moins cher il coûtera que ce soit en termes financier, d’image, de temps et d’énergie qui pourrait être dédiée au business.

Conseils

Dans un monde de plus en plus global, où vos business vous font voyager en dehors des frontières françaises ce qui implique automatiquement une complexification des conditions où le droit n’est pas le même qu’en France (droit du travail, droit à la propriété, droit des entreprise etc..) il est important d’anticiper les risques potentiels qui y sont liés.

Demander à faire appel à son avocat pour relire des documents (NDA, Contrats, Partenariats, etc..) de plus en plus compliqués et compréhensibles que par un avocat, n’est pas un manque de confiance vis-à-vis d’autrui ou une insulte, mais au contraire, un positionnement pour que toutes les parties engagées soient sur ce même pied d’égalité.

Le plus dur, reste malgré tout le bon choix de votre/vos avocat(s)….que vous restiez en France où que vous exportiez à l’étranger, car celui-ci est le garant de vos intérêts en mode prévention ou en mode guérison.

Un avocat n’est pas comparable à un psychiatre, et aller en consulter un n’est pas synonyme que vous avez des problèmes. Néanmoins, la comparaison avec un psychiatre n’est pas anodine. Une relation patient-psychiatre est basée sur l’humain et la confiance à se révéler au niveau le plus intime de sa conscience. Il en va de même avec la relation que vous aurez avec votre avocat avec qui vous allez/devez partager toutes les informations cruciales de votre entreprise et de votre personne. Cette future relation est aussi basée sur la compréhension, le dialogue et la confiance…et plus vous irez en consulter un tôt, mieux vous serez protégé….et bien des avocats vous dirons que certaines sessions avec leurs clients tiennent plus de la libération d’esprit que du conseil juridique.

Alors Prévention ou guérison ?

À propos de l'auteur

Aurelien Cott
Aurélien Cottet

Fondateur de The American Clubs - Business Développeur indépendant à l’international