L’avenir flambant du marché de l’e-cigarette

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/05/14    
L avenir flambant du marche de l e cigarette

Le vent en poupe, le commerce de l’e-cigarette est le secteur commercial qui progressera le plus dans les trois prochaines années. Toutefois, la réglementation reste flottante et les lobbies du tabac deviennent de plus en plus puissants. Faut-il céder à la tentation de se lancer au risque de voir son commerce partir en fumée ?

Un potentiel ahurissant

Outre le million d’utilisateurs réguliers, la cigarette électronique aurait déjà été essayée par 22,6% des fumeurs. Les 77,4% restants pourraient constituer un ajout de quatre millions de personnes aux utilisateurs réguliers. À ce rythme, le marché de l’e-cigarette aura triplé d’ici 2017. Le succès de l’e-cigarette réside dans les résultats obtenus pour le sevrage tabagique grâce à ce e-substitut. En effet, une proportion considérable de fumeurs convertis au « vapotage » cessent totalement de fumer ou réduisent leur consommation de tabac de plus de la moitié. Les fabricants français garantissent une qualité de consommable premium attendue par les consommateurs. Dans notre pays, il n’est pas question de lésiner sur la dépense lorsqu’il s’agit de la santé. Quant à la distribution, le premier sur le circuit, le web, se voit bientôt devancé par des circuits de distribution moins virtuels comme les pharmacies, les tabacs, les spécialistes, les bazars, etc, lesquels représentent plusieurs milliers de points de vente.

L’arrivée de la 3ème génération

Tandis que les boutiques spécialisées maintiennent les noms d’enseignes ou de saveurs liés à la cigarette, l’un des pionniers du marché de l’e-cigarette a choisi de miser sur le plaisir en appelant son commerce « aromizer ».De même, la communication sur l’e-cigarette invoque le plaisir comme le français Liquideo. Sans compter que l’e-cigarette connectée au mobile vient de faire son entrée sur le marché. Si les consommateurs refusent de continuer à fumer pour vapoter, c’est pour s’affranchir nettement de la cigarette et de ses ersatz. Ce « détail » qui démarque la cigarette de l’e-cigarette pourrait devenir un facteur de mouvement sur le marché du « e-calumet ».

Un marché complexe

Les fabricants de cigarettes électroniques asiatiques pourraient profiter du gain progressif de notoriété pour établir leur propre réseau. Cependant, l’investissement pèse lourd et les différences entre modèles premium sont faibles.
Les fabricants français de liquide n’envisagent pas de créer leur propre réseau pour tenter de concurrencer leurs clients magasins.
Quant aux indépendants et aux enseignes spécialistes, ils devraient s’avouer vaincus sous peu, incapables de rassurer les clients qui préféreront la voie de la sécurité en s’adressant à des réseaux.

Avec les difficultés techniques du marché posées par la nécessité de connaissances des produits, des fournisseurs, d’approvisionnement, de logistique, de vente, il est vivement déconseillé de viser un statut d’indépendant. Il semble essentiel désormais d’acquérir une large expérience dans le domaine et de rejoindre un bon réseau.