6 astuces pour rester concentré en toutes circonstances

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/06/17    
astuces rester concentre toutes circonstances

Les examens stressants de fin d’année scolaire nous rappellent que les entrepreneurs aussi ont besoin de concentration pour travailler ! Un dirigeant d’entreprise se doit d’utiliser ses capacités au maximum mais l’environnement ou le moment de la journée, complique parfois la tâche. Voici quelques conseils pour vous aider à vous concentrer quelle que soit la situation.

1. Observez-vous pour déterminer les moments propices à la concentration

Croyez-le ou non, la clé de la concentration réside en vous ! Avant de vous lancer dans une quelconque technique superflue, prenez un moment pour rembobiner et observer votre fonctionnement naturel : à quel moment de la journée êtes-vous le plus efficace? Vers quelle heure votre esprit s’effondre-t-il ? Analysez également l’occupation de l’espace qui vous entoure : à quelle période vos collègues vous laissent-ils en paix, quand partent-ils généralement en pause ? Travailler dans le calme demeure primordial, aussi, aménagez votre emploi du temps en fonction de ces constats et réservez les tâches les plus difficiles pour les heures de tranquillité. Si vous savez qu’à tel moment un collaborateur risque de vous rendre visite, n’entamez pas une activité trop prenante. Toute agitation extérieure peut vous déconcentrer, ce qui reste normal. N’hésitez pas à avertir vos collègues que vous ne souhaitez pas être dérangé. 

2. Les pauses rêveries et leurs vertus insoupçonnées de concentration

Le cerveau humain fonctionne de façon « binaire ». On peut l’imager de la manière suivante : il possède deux réseaux, un premier « centré sur la tâche » et un second « par défaut ». Le premier renvoie à des périodes de concentration volontaires et l’autre prend le relai quand l’esprit « déconnecte ». L’alternance de ces deux modes constitue la base de la concentration humaine et la rêverie possède des vertus totalement insoupçonnées. Lorsque le réseau de concentration est trop sollicité, le cerveau fonctionne, à terme, moins bien. La fonction « vagabondage d’esprit » lui permet de se reposer avant de repartir et reste indispensable. Il demeure essentiel de maintenir, au cours de votre journée, des périodes de pause et de repos, durant lesquelles vous coupez totalement avec le monde extérieur. Lors de ces coupures, faîtes une sieste, appelez un ami ou laissez simplement vos pensées flotter au-dessus de vous pour ensuite repartir au travail ! Déconnecter complètement reste néanmoins parfois difficile. Pour y parvenir, certaines personnes vont jusqu’à visualiser un interrupteur imaginaire… A vous de trouver l’image qui vous permet de lâcher prise.

3. Les gestes qui stimulent votre esprit

Il existe des gestes et des manières de s’organiser qui contribuent également à optimiser votre réflexion. Comme évoqué plus haut, aménager des plages horaires alternant travail et repos constitue la base d’une meilleure concentration. Découper vos projets en plusieurs phases peut aussi aider : cela vous laisse décider du meilleur moment pour traiter telle ou telle chose en fonction de vos disponibilités physiques et cérébrales. Quant aux petits rituels de focalisation, il en existe un certain nombre. Il suffit, la plupart du temps, de visualiser un objet symbolique, tel que le fameux interrupteur. Certains prennent l’image d’un totem ou d’un élément donné qui oblige l’esprit à se replonger dans le travail. Si vous vous trouvez dans un espace bruyant, construisez une bulle imaginaire autour de vous, dans laquelle rien ni personne ne peut entrer ou vous déranger. Pour vous focaliser sur une tâche, pensez à respirer. Là encore, ce conseil semble évident, mais peu de gens prennent le temps de réguler leur rythme respiratoire avant de se plonger dans une activité. Le sport ou la méditation pourront, en cela, vous aider. Votre mental demeure extrêmement sollicité pour passer d’un état de pause à un état de tranquillité, n’oubliez donc pas de l’alimenter !

4. Nourrissez votre esprit, au sens figuré et au sens propre !

Quand il tourne à plein régime, votre cerveau brûle des calories. Peut-être l’avez-vous déjà observé, mais travailler l’estomac vide ne mène pas très loin. Pensez à vous alimenter et à vous hydrater ! Des conseils qui semblent aller de soi mais que beaucoup négligent tout de même, notamment quand il s’agit de boire. Manger n’importe quoi ne vous aidera pas forcément non plus, les glucides et sucres, on le sait, stimulent rapidement le cerveau alors que les graisses n’apportent pas grand-chose d’utile à la concentration.

5. Les aides à la concentration de dernier recours

Lorsqu’une urgence survient de façon inattendue, ce qui arrive souvent, quelques ressources comme la caféine peuvent booster votre esprit. Le café présente de nombreuses vertus et contribue notamment à une meilleure focalisation de l’esprit. Il reste toutefois important de ne pas en abuser. Trop de café peut engendrer, dans le pire des cas, une crise cardiaque, dans le meilleur des cas, des maux de tête plus ou moins violents.
Plusieurs plantes présentent également ce type de vertus. Pas besoin de courir à la pharmacie, le gingko biloba, le ginseng ou encore le guarana confèrent quasi instantanément une grande vitalité. Ces plantes, que l’on retrouve concentrées dans de nombreuses infusions par exemple, sont reconnues pour leur aide à la concentration. Sur le long terme, une cure de Selenium ACE permet aussi d’améliorer le fonctionnement intellectuel. 

6. Prenez soin de votre cerveau !

Votre cerveau reste votre moteur, il s’avère nécessaire de l’entretenir, au même titre que votre corps. Des moyens permettent, à plus long terme, d’accélérer ou de maintenir son fonctionnement à un bon rythme. Quelques petits jeux basiques entretiennent, par exemple, la mémoire : les mots-croisés, le scrabble, les échecs…, font appel à la mémoire et à la stratégie. Un exercice simple consiste à établir une liste de cinq à dix mots et à se les répéter une à deux fois par jour pendant une semaine.
Pas de secret, une bonne hygiène de vie reste à la base de la bonne marche de l’esprit : gardez un sommeil réparateur, autant que faire se peut, pratiquez une activité sportive le week-end… Conservez un esprit sain dans un corps sain !

Donnez une note à cet article