Apprentissage, contrat pro : avantages et inconvénients pour les entrepreneurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     18/02/16    
embauche un apprenti

Embaucher un apprenti ou un jeune en contrat de professionnalisation présente des avantages et des inconvénients. Parmi les avantages, l'octroi d'aides financières si vous embauchez un apprenti. Un autre avantage : vous pouvez modeler votre apprenti ou le jeune en contrat pro à votre façon de travailler, en lui inculquant également les valeurs de l'entreprise. Pour ce qui est des inconvénients, embaucher un apprenti ou un jeune en contrat pro représente un investissement en temps et en argent. Quels sont, dans les détails, les avantages et les inconvénients à recruter un apprenti ou un jeune en contrat pro ?

Les aides financières touchées par l'entreprise qui embauche un apprenti

Que vous vouliez embaucher un apprenti ou un jeune en contrat de professionnalisation, vous pouvez toucher certaines aides financières. Pour un apprenti, cette aide financière peut prendre la forme d'une exonération de charges. D'abord une exonération de la CSG et de la CRDS, ensuite, pour les entreprises de moins de 11 salariés, c'est une exonération complète des charges patronales et salariales. Les entreprises de moins de 11 salariés bénéficient aussi d'une aide jeunes apprentis (Aide TPE Jeunes apprentis) si elles embauchent un apprenti mineur. Le barème de cette aide est le suivant : un versement de 1100 euros par trimestre, soit 4400 euros pour la première année de contrat.

Une autre aide financière est le Crédit d'impôts. Toutes les entreprises, quel que soit le secteur d'activité ans lequel elles évoluent, ont droit à ce crédit d'impôts, à condition que l'entreprise concernée soit soumise à un régime réel d'imposition et qu'elle propose un contrat d'apprentissage au moins supérieur à une durée d'un mois. Le montant de ce crédit d'impôts est de 1600 euros par apprenti embauché.

Pour les jeunes en contrat de professionnalisation, vous pouvez également bénéficier de plusieurs aides qui sont les suivantes :
- Exonération des cotisations et charges sociales patronales
- Prise en charge des frais liés à la formation de la personne en contrat pro
- (Aide forfaitaire à condition que le demandeur d'emploi ait plus de 26 ans)

Former un apprenti aux méthodes de l'entreprise

Former un apprenti peut être un avantage. Vous allez le "modeler" à l'image des autres salariés de votre entreprise. Ainsi, en tant qu'entrepreneur, vous pourrez habituer votre apprenti ou votre jeune en contrat pro, aux méthodes de travail de votre entreprise. Un apprenti est un travailleur novice par définition. Vous allez pouvoir le former entièrement en lui inculquant les valeurs de votre société. Si l'apprenti s'avère consciencieux, il s'habituera à la façon de travailler au sein de votre entreprise. S'il vous donne entière satisfaction, ce sera alors un potentiel futur salarié de votre société à court ou moyen terme. De fait, si vous souhaitez embaucher un nouveau salarié d'ici quelque temps, recruter un ancien apprenti que vous avez formé, aguerri à votre manière de travailler et habitué au mode de fonctionnement de votre entreprise, sera un réel atout. Il sera d'autant plus efficace qu'il connaîtra déjà vos méthodes de travail. Ce sera donc un gain de temps car vous n'aurez pas à le former de nouveau tandis que recruter un travailleur qui ne connaîtrait pas les rouages de votre entreprise prendrait beaucoup de temps pour le rendre parfaitement opérationnel.

Inconvénient : former un apprenti prend beaucoup de temps

Le temps peut être l'ennemi d'un entrepreneur. Celui-ci doit satisfaire ses clients et respecter les délais de son carnet de commandes. Or, former un apprenti prend du temps. Le temps de formation consacré à un apprenti ou à un jeune en contrat pro, c'est du temps pris sur vos fonctions de dirigeant. En plus, cela prendra un certain temps avant que l'apprenti soit opérationnel pour travailler avec efficacité. Enfin, un apprenti ou un jeune en contrat pro passe la moitié du temps à suivre une scolarité dans une école ou un centre de formation. Vous devez donc tenir compte aussi de cela. Ces contraintes de temps ne sont pas négligeables.

Embaucher un apprenti ou un jeune en contrat pro a un coût financier

Dès lors que votre entreprise propose un contrat d'apprentissage à un apprenti, il faudra, évidemment, lui verser un salaire. Ainsi, former un apprenti a un coût que vous devez impacter sur les dépenses de votre entreprise. Le salaire de votre apprenti va varier en fonction de l'âge de celui-ci et de son avancée dans son cursus de formation. Le salaire de l'apprenti représente alors un pourcentage du SMIC dont le montant en 2016 est de 1466,62 euros par mois.
Par exemple, un apprenti mineur et en 1ère année de contrat d'apprentissage a un salaire qui représente 25% du SMIC. A l'autre extrémité, un apprenti de plus de 21 ans et en dernière année d'apprentissage coutera un salaire à hauteur de 78% du SMIC.

Quant au jeune en contrat pro, s'il a moins de 21 ans et a obtenu un diplôme d'une filière générale, il touchera la rémunération de base indexée sur le SMIC, soit 806,64 euros. Si un jeune de moins de 21 ans, en contrat pro, a obtenu un diplôme d'une filière professionnelle, il percevra un salaire majoré de 953,30 euros. Pour les jeunes âgés de 21 à 25 ans, la rémunération de base est de 1026,63 euros alors que le salaire majoré est de 1173,29 euros.

Donnez une note à cet article