Appliquer les conseils de Super Nanny à ses salariés

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/01/14    
Appliquer les conseils de Super Nanny a ses salaries

Nous avons tous entendu parler des conseils de Super Nanny diffusés dans l’émission TV de la chaîne NT1, dont la vocation était de donner aux parents des techniques pour rendre leurs petits monstres d’enfants moins turbulents et plus dociles. Comme à la maison, il n’est pas toujours évident de se faire obéir au travail. La méthode Super Nanny n’a plus à faire ses preuves et peut s’appliquer au monde de l’entreprise. Le point sur quelques astuces qui ne sont pas uniquement destinées aux enfants et qui peuvent être transposées à vos méthodes de management.

La communication

Tout comme le conseille Super Nanny, un des principes fondamentaux de la communication orale, pour se faire entendre, est de se placer à la hauteur de son interlocuteur et de le regarder dans les yeux, lorsque vous souhaitez lui faire passer un message. Cette technique simple vous permet de capter toute l’attention de votre salarié en lui montrant qu’il a toute la votre d’une part, et de faciliter la transmission de votre message en vous plaçant à son niveau d’autre part. Cette méthode se base sur l’écoute active, et offre également une meilleure assurance afin que votre salarié ait bien compris la nature de votre demande.

L’encouragement

La technique de l’encouragement est l’une des astuces de Super Nanny qui a pour vocation de mobiliser toujours plus de motivation de la part de votre interlocuteur. L’encouragement passe par les félicitations et la valorisation du travail correctement accompli pour, par exemple, donner envie à un salarié tout à fait à l’aise dans ses missions de se surpasser. Cette forme de pédagogie s’applique aussi à tout salarié qui rencontre des difficultés pour la réalisation d’une tâche : comme chez l’enfant, elle permet au collaborateur de ne pas rester sur un sentiment d’échec ou sur de mauvaises habitudes, mais de progresser pour atteindre le niveau de réalisation supérieur, et ce notamment grâce au regain de motivation que l’encouragement procure.

La responsabilité

Super Nanny préconise aux parents de responsabiliser leurs enfants en leur confiant des missions. Dans l’entreprise, il convient dans un premier temps de donner de la valeur à chaque mission et de bien l’expliciter, même si elle paraît anodine et d’importance moindre. Aussi, en tant que chef d’entreprise, l’habitude est de proposer de nouvelles tâches aux salariés dont nous sommes sûrs des compétences, en fonction des besoins de l’organisation. Il est néanmoins utile de rappeler, pour fidéliser ses salariés notamment, qu’il est nécessaire d’attribuer des missions en tenant compte des attentes du collaborateur, pour lui permettre de se réaliser, de se sentir estimé et de se responsabiliser dans son poste de travail. Celles-ci peuvent par ailleurs révéler des talents insoupçonnés chez certains salariés.

L’exemplarité

Tout comme le parent, le manager se doit d’être exemplaire sur certains principes qu’il demande à ses salariés d’appliquer. Un des premiers exemples évidents est la ponctualité. Comment demander à ses collaborateurs d’être à l’heure si vous-même ne l’êtes pas ? C’est bien le conseil que prodigue Super Nanny. Celui-ci est aussi valable sur un sujet bien plus d’actualité dans les entreprises : la mise en place de règles environnementales. Pour demander à vos équipes de trier leurs déchets ou de réduire leurs impressions, montrez-leur l’exemple avant tout.

L’entente

L’entente est enfin l’un des conseils très judicieux de Super Nanny, qu’il est bon de rappeler car elle est bien souvent négligée dans certains types de structures. Lorsque les deux parents ont un point de vue divergent qu’ils partagent devant leur enfant, celui-ci l’interprète comme un signe de faiblesse. Ce genre de désaccord se produit également dans le cadre du travail. Aussi cette situation est préjudiciable à l’ambiance et l’organisation, les collaborateurs ne devant pas être les témoins de ce type de mésentente. Il convient, dans ce genre de cas, d’échanger sur ces problématiques en privé entre managers, et de communiquer un message commun aux salariés, même si en tant que responsable vous n’êtes pas forcément d’accord avec le message.