Animer, motiver et diriger une équipe

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     18/03/14    
Animer, motiver et diriger une equipe

Pour manager une équipe, il ne s’agit pas d’être le meilleur d’un groupe, mais de savoir tirer parti de la somme de compétences à disposition. Même si votre ego s’en trouverait flatté, il n’est pas question de construire une équipe de clones mais au contraire de mélanger les profils : plus les compétences sont variées, plus le groupe sera performant.

Favoriser la différence et l’homogénéité

Plus qu’un chef, vous devez être un coach pour vos collaborateurs, lesquels doivent individuellement apprendre l’efficacité, la communication et l’autonomie. Cela vous demandera peut-être au début de consacrer du temps, en apparence improductif, avec chaque salarié, mais les conséquences bénéfiques pour l’entreprise s’en feront vite ressentir. Manager en donnant du sens à l’action de chacun est impératif : vos collaborateurs s’impliqueront davantage si vous leur montrez combien ils contribuent pleinement au projet d’entreprise.

Une écoute active

Une bonne écoute vous garantit une compréhension fine des besoins de votre équipe, du contexte dans lequel évolue l’entreprise, des attentes des clients et des objectifs stratégiques. Le développement de votre écoute vous permettra, dans le cas d’une interview par exemple, de savoir poser les bonnes questions. Vous pouvez adopter le système des « questions relais » qui consiste à reprendre les propos de l’interlocuteur pour l’inciter à développer sa pensée, mais l’art de la rhétorique est le bienvenu pour obtenir les réponses souhaitées.

Banaliser le chemin et aller droit vers la réussite

Si vous ne voulez pas voir les membres de votre équipe virer du blanc au vert ou prendre la fuite, mieux vaut décliner votre projet à long terme en une série d’étapes à franchir. Plutôt que d’imposer votre méthode à vos collaborateurs et d’établir une liste de tâches à effectuer, définissez un ensemble d’objectifs que chacun prendra individuellement en charge. Pour obtenir les résultats escomptés, votre objectif doit être suffisamment précis et concret mais également mesurable, permettant ainsi de contrôler son avancement. Lors de sa présentation à vos collaborateurs, l’ambition de votre projet doit être stimulante sans que l’ampleur de la tâche soit décourageante. Soyez réaliste et n’allez pas au-delà des compétences ou des attributions des collaborateurs. N’oubliez pas : chaque chose à sa place et chaque place a sa chose. 

Gérer les conflits

Difficile de travailler lorsque l’ambiance est tendue (ça va péter !). Il est de votre ressort de gérer les conflits entre des collaborateurs qui ne s’entendent pas. Allumez votre radar et restez sensible aux changements de comportement causés par un mal-être au sein de votre équipe. Ce malaise individuel peut avoir des répercussions néfastes sur le travail collectif en se traduisant par une baisse de la productivité, l’absence de communication et une succession d’erreurs. Il ne s’agit pas de jouer au maître d’école et de frapper de coups de règle sur les doigts de vos collaborateurs (oui, même si vous en avez envie !) mais de mettre en garde l’ensemble de l’équipe contre la détérioration du climat de travail. Un conseil, responsabilisez-les !

Bravissimo !

Le dernier bilan de votre entreprise montre une progression relativement satisfaisante. Ne trinquez pas seul, égoïste ! Vous avez cru (à tort) que féliciter vos collaborateurs sur le pas de la porte suffirait. Cependant, pour être entendue et reconnue comme telle, une félicitation doit être explicite. Il faut reconnaître le rôle du ou des collaborateurs dans cette réussite. Nul besoin d’écrire un long et beau discours ; la « félicitation minute », bien formulée, sera tout aussi gratifiante.

Comme vous le constaterez, vous êtes loin d’animer le club méd’ et la direction d’une équipe est loin d’être une partie de plaisir. Sachez motiver vos troupes tout en ménageant le groupe.