Alibaba veut aider les entreprises françaises à s’implanter en Chine

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/10/16    
alibaba veut aider entreprises francaises implanter chine

Le groupe Alibaba, créé par le charismatique Jack Ma et dirigé aujourd’hui par Daniel Yong ZHANG, part à la conquête du monde. Installé depuis janvier 2016 en France, il compte une dizaine de salariés en mode start-up et a un objectif précis, aider les entreprises françaises à développer leur marché en Chine, notamment grâce à leur plateforme Tmall.

Un marché chinois en pleine expansion

Alors qu’en France, les achats sur mobile progressent doucement, en Chine, il semble que l’utilisation du paiement sur mobile est dans le quotidien des chinois. « 80 % des transactions de la plateforme Alibaba sont effectuées depuis un mobile. Comme de nombreuses économies en voie de développement, les Chinois ont sauté une étape en passant directement au mobile sans passer par la case PC. » raconte Sébastien Badault, directeur général d’Alibaba France. L’e-commerce en Chine devrait représenter 42 % de la croissance de la consommation des ménages en 2020 soit 1,6 trillion de dollars avec plus de 400 millions d’acheteurs en ligne.

Alibaba, une entreprise à surveiller

En 2016, Alibaba a réalisé 486 milliards de dollars de transaction sur l’année contre 482 milliards pour Walmart, faisant d’Alibaba le plus important Retailer du monde. Le 11/11 Singles Day est le plus important jour de shopping, encore plus grand que le Black Friday et Cyber Monday réunis, générant pour le groupe Alibaba 14.3 milliards de dollars en une journée. 75% des ventes d’Alibaba sont réalisées sur mobile en Chine. L’une des raisons de ce succès est la fluidité en termes de paiement sur mobile grâce notamment à l’application AliPay qui est une solution développée par Alibaba. Sébastien Badault nous confie : « En Chine, tout est simple, rapide et fluide. Il est possible d’ acheter un soda à la machine ou une boisson chez Starbucks en payant avec sontéléphone. Les Chinois n’ont pas de carte de crédit, ils n’ont pas de cash, ils ont leur téléphone et sont généralement équipés de deux batteries.. ». 

Tmall, une plateforme pour toucher le marché chinois

« Notre métier est d’accompagner les marques françaises pour développer leurs ventes sur le marché chinois. » raconte Sébastien Badault. Plus de 200 marques françaises sont déjà présentes sur la plate-forme d’Alibaba, Tmall comme l’Oréal, Décathlon, l’Occitane, Cache-Cache etc… « Nous souhaitons nous assurer que les marques qui passent par notre plateforme vont fonctionner en sélectionnant avec elles les produits les plus demandés par les consommateurs chinois » annonce Sébastien Badault. Grâce à leur moteur de recherche Taobao, ils sont capables d’identifier une tendance des requêtes des consommateurs chinois sur des produits. Avec 434 millions de consommateurs et 65% de part du marché de l’e-commerce en Chine, cela représente pour les marques françaises un énorme potentiel de développement. Les innovations en termes de paiements sur mobile sont extrêmement développées grâce à leur application Alipay.

Qui est Sébastien Badault ?

Dès l’âge de 13 ans, il part aux Etats-Unis avec sa famille pour s’y installer. A la sortie de l’université, il travaille pour une start-up américaine sport.com spécialisée dans les sports US et qui va l’influencer sur ses choix professionnels. Passionné par l’environnement de la technologie et d’internet, il est embauché chez Amazon en France pendant 5 ans où il participe à son lancement puis passe 10 ans chez Google France et enfin il prend la tête d’Alibaba. « Après 10 années passées chez Google, je pensais à mon tour me lancer dans l’entrepreneuriat mais j’ai été séduit par le côté pionnier d’Alibaba »

Les conseils de Sébastien Badault

« Se remettre en cause en permanence et ne pas se reposer sur ses lauriers, penser au coup d’après, être à l’affut des tendances et être ambitieux ! »

Donnez une note à cet article