Aides pour l'accompagnement

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/02/12    

Pour se faire financer les formations et les accompagnements, il existe plusieurs solutions suivant dont certaines s'accompagnement d'une aide financière :

NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise)

Qui ?

Il s’adresse aux besoins des demandeurs d’emploi, salariés licenciés, jeunes et personnes en difficulté ou bénéficiaires de minima sociaux.

Quoi ?

Nacre est un accompagnement individuel, par des professionnels de la création et la reprise d’entreprise du chef d’entreprise ou porteur de projet. Il intervient dès le montage du projet et jusqu’à 3 ans après la création / reprise de l’entreprise.

Il est totalement pris en charge par l’état. Il n'y a pas d'avance de trésorerie de la part du créateur.

Il est Divisé en 3 phases dites « métier » :

  • Phase 1 : Aide au montage du projet
  • Phase 2 : Appui pour le financement du projet
  • Phase 3 : Appui au développement de l’entreprise

Chaque phase peut être suivi de l’autre ou être intégrée directement en fonction de la maturité de votre projet.

Nacre permet d’avoir accès à un prêt à taux zéro en phase 2 qui peut aller jusqu’à 10 000 € (l’entreprise ne doit pas être créée), prêt qui doit être accompagné nécessairement d’un prêt bancaire. Il est remboursable dans un délai maximum de 5 ans à mensualités constantes. Il n’y a pas de différé d’amortissement

Quand ?

Il est possible d’entrer dans le parcours nacre directement en phase 1 ou en phase 2 (l’entreprise ne doit pas être créée). L’entrée directe en phase 3 est possible uniquement pour les chefs d’entreprises immatriculées depuis moins de deux ans.

Durant les phases 1 ou 3, il est également possible de bénéficier d’une expertise spécialisée qui sera financé entre 75% à 100% suivant les phases et votre si vous en avez besoin.

CIF (Congé Individuel de Formation)

Qui ?

Il s'adresse au salarié qui ont 12 mois d'ancienneté chez leur employeur et 24 en tant que salarié.

Quoi ?

Bien qu'il ne fut pas concu pour cela, il peut être utilisé pour se former gratuitement et créer son entreprise.

Il permet de :

  • suspendre son contrat de travail pour une durée maximale d'un an,
  • bénéficier d'un maintien de la rémunération et des frais
  • payer la formation

Cap Entreprise

Qui ?

Cette aide s'adresse aux entreprises ou porteur de projets d'entreprise implantés en Ile-de-France.

Elle concerne plus exactement :

  • Les porteurs d'un projet de création ou de reprise.
  • Les dirigeants d'entreprises de moins de 4 ans.
  • Les cédants d'entreprise de 5 à 250 salariés en Île-de-France.

Quoi ?

Cap Entreprise permet de disposer d'un programme d'accompagnement dont le coût est principalement pris en charge par la région (jusqu'à 90%)

Les centres de diagnostic accompagnent les porteurs de projets, créateurs, dirigeants et cédants.

Ce programme associe diagnostic, formation (collective et individualisé), conseil et suivi du projet. 

Il permet notamment au dirigeant d'entreprise de faire appel un consultant qu'ils choississent librement.

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Qui ?

  • Les salariés en contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ayant au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise qu’ils soient à temps complet ou à temps partiel.
  • Les salariés en contrat à durée déterminée (CDD) à condition d’avoir travaillé au moins 4 mois (consécutifs ou non) en CDD, dans les 12 derniers mois. L’ancienneté peut avoir été acquise sur plusieurs contrats.
  • Le salarié démissionnaire à condition que l’action de formation, de bilan de compétences ou de VAE soit engagée avant la fin du préavis.
  • Les salariés en cours de licenciement si le licenciement n’est pas consécutif à une faute lourde et si la demande a été faite pendant (ou avant) le préavis.
  • Les salariés qui ont changé d’employeur si le licenciement n’était pas consécutif à une faute lourde, l’échéance à terme du contrat de travail ouvre droit à une prise en charge par le régime d’assurance chômage ou la rupture a été conventionnelle dans le cadre de l’article L. 1237-11. La demande doit avoir été faite au cours des 2 années suivant l’embauche.
  • Les demandeurs d’emplois aux mêmes conditions que dans le dernier cas mais en priorité pendant la période de prise en charge de l’intéressé par le régime d’assurance chômage et se fait après avis du référent chargé de l’accompagnement de l’intéressé.

Quoi ?

Le principe du DIF est simple : l'entreprise doit verser chaque année une cotisation dédiée à la formation de ses salariés. Ils acquièrent de cette façon un droit à la formation de 20 heures par année qui peut être capitalisée pendant six ans, soit un plafond maximum de 120 heures