MagiLeads aide les entreprises à mieux prospecter

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/06/18    
aider entreprises mieux prospecter

Deux années se sont écoulées depuis que Nicolas Arnaud s’est lancé dans l’aventure de MagiLeads. Aux côtés de son associé, François Kolli, le cofondateur simplifie la prospection BtoB et BtoC. De quoi donner un petit coup de baguette magique aux entreprises en quête de développement.

« La difficulté lorsqu’on est entrepreneur, c’est la pression sociale, lâche Nicolas Arnaud, cofondateur de MagiLeads, avant de poursuivre : Beaucoup n’ont pas conscience de ce que veut dire monter une boîte et vous répètent sans cesse : "Alors, quand est-ce que ça marche ?", mais ils ne savent pas ce qu’on vit au jour le jour. » Pour ce passionné des nouvelles technologies, se lancer dans la confection d’un outil numérique était presque une évidence. Cofondée début 2016 avec François Kolli, la plateforme dédiée à la prospection BtoB et BtoC aide les dirigeants à trouver leurs prospects ainsi qu’à faire connaître leur solution. Incubée chez Station F il y a tout juste un an, les deux associés baignent dans l’écosystème entrepreneurial. L’occasion de se tenir au courant des nouveautés du secteur, d’échanger sur les avancées des uns et des autres, mais aussi de profiter d’un « réseau incroyable ».

Des leads comme par magie

Trouver la base de données correspondant à ses prospects et pouvoir leur envoyer son offre, tout ça sur une seule et même plateforme. C’est le défi relevé par MagiLeads. « Nous avons construit toute une série d’algorithmes intelligents qui s’enrichissent au fil du temps et s’actualisent en temps réel, explique Nicolas Arnaud. Et cela fait dix ans que mon associé, François Kolli, évolue dans le marketing, ce qui nous a permis de construire une base de données quantitative et qualitative », précise-t-il.

« MagiLeads, c’est à la fois la fougue et la jeunesse mais aussi le fait de ralentir les choses. Une association qui porte bien ses fruits », se réjouit l’entrepreneur. Lancée sans levée de fonds mais uniquement grâce à de la « love money », la start-up tend à se développer à l’international, d’après son dirigeant : « Nous n’avons pas encore les ressources humaines nécessaires pour couvrir un autre marché que celui français mais l’international reste dans un coin de notre tête. D’ici un ou deux ans, il sera temps d’y aller. »

Période de transition

Diplômé de l’Université Paris-Dauphine en finance, Nicolas Arnaud s’est d’abord orienté dans le secteur bancaire. Mais voilà, l’envie de se lancer dans les nouvelles technologies prend le dessus et le pousse à refaire un master, cette fois, en entrepreneuriat. « Lorsque je travaillais pour une banque, j’avais l’habitude des rendez-vous avec des dirigeants plutôt successful. Ils me partageaient souvent leurs anecdotes et m’expliquaient comment ils en sont arrivés là. Puis, un jour, je me suis dit : "Pourquoi pas moi ?" », se souvient-il avec nostalgie.

Il n’en faut pas plus pour que le futur dirigeant lance une première entreprise, Email Catcher, un logiciel permettant d’extraire des adresses e-mail. S’il a désormais passé la main, c’est pour se consacrer pleinement à son nouveau projet, MagiLeads. « Quitter une première aventure dans laquelle on a investi beaucoup d’énergie et de passion pour se replonger dans une seconde reste difficile psychologiquement », confie-t-il. Mais, pour le cofondateur, l’entrepreneuriat, au-delà de la liberté, implique de sortir de sa zone de confort et de se remettre en question pour avancer : « Il faut persévérer, même si l’on rencontre des échecs, quitte à changer de projet, explique-t-il. La persévérance permet d’acquérir de l’expérience. C’est la clé de la réussite. » Et quand la coupe est pleine, son remède : faire du sport pour repartir l’esprit serein et plus déterminé que jamais.

Donnez une note à cet article