Adeptes d’Adopte !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/03/13    
adopte
En à peine 5 ans Adopte un mec a su imposer son style à contre-courant de l’univers des sites de rencontre traditionnels. Résultat : près de 6 millions de membres inscrits et un chiffre d’affaires proches des 15 millions en 2012. Retour aux origines de cette réussite...

Un poney et des ours en peluche vous scrutent du coin de l’œil ? Bienvenu dans les locaux déjantés de l’entreprise Adopte un mec ! Dans cette startup « du troisième type », la salle de réunion n’est meublée que de poufs-poires et la salle de détente déborde de vieux flippers aux allures psychédéliques. Le ton est donné ! Les locaux sont à l’image du site : drôles et anti-conventionnels. C’est justement ce positionnement disruptif qui a permis à Adopte un mec de se faire doucement une place face au géant Meetic. Un challenge qui relève de l’impossible ! Retour sur les ingrédients d’une love story entre le public et ce site de rencontre…

Une belle histoire qui démarre dans une chambre !

Steve Jobs n’a qu’à bien se tenir ! Si la légende d’Apple a commencé dans un vaste garage, celle d’Adopte un mec démarre dans la petite chambre d’un des deux fondateurs, en « bidouillant ». Florent Steiner et Manuel Conejo se rencontrent sur les bancs de leur classe de 6e. Leur amitié les mène en 2007 à tenter ensemble l’aventure entrepreneuriale. à force d’entendre leurs amies dire avoir peur de s’inscrire sur les sites de rencontre classiques sur lesquelles elles se font harceler, les deux amis décident de révolutionner le secteur. Ils partent de cette idée simple et qui fera le succès d’Adopte un mec : inverser les rôles pour donner le pouvoir aux filles dans le processus de séduction sur le site. Filles, garçons, tous sont séduits par le positionnement disruptif et second degré d’Adopte. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis 2008 le site compte près de 6 millions d’inscrits et 650 000 utilisateurs actifs chaque mois. Il a connu une forte croissance de +237 % entre mi-2011 et mi-2012 et le chiffre d’affaires réalisé l’an dernier s’élève à presque 15 millions d’euros. Fait le plus étonnant : cette croissance a été réalisée sans s’appuyer sur aucune levée de fonds. Sur ce point, Adopte fait figure d’ovni : les quelques sites qui réussissent à sortir du lot parmi les 2 000 sites de rencontres qui existent en France vivent en grande part de levées de fonds, selon Thomas Pawlowski, le directeur marketing. « Adopte, c’est la dernière vraie belle histoire du web ! » confit-il. 

Borderline, mais pas méchant !

Sur Adopte, les toy-boys sont consultables sur catalogue. Une fois entrées sur le site-boutique, les femmes peuvent consulter les offres spéciales du jour et mettre les hommes de leur choix dans leur panier. Choquant ? Non, car le graphisme, le ton… tout dans les publicités ou le site fait comprendre qu’il s’agit avant tout d’humour. Lorsqu’on lui rappelle les attaques de l’association Osez le féminisme, considérant le ton du site déplacé, Thomas Pawlowski rappelle que les utilisateurs comprennent tout à fait qu’il ne s’agit pas de marchandisation de l’être humain. Il précise que le site s’est justement lancé pour donner le contre-pied d’un contexte qui, lui, méritait que l’on s’indigne : la mode de la « femme objet » et du « porno chic » dans la publicité. 

Adopte made in China

L’homme pansement, Mec à croquer… autant de sites arrivés sur le marché après Adopte un mec et qui surfent sur le succès de leur précurseur en choisissant le même positionnement. Les contrefaçons du site ne se trouvent pas qu’à l’intérieur de nos frontières. En Allemagne, le site Shop a man est un vrai copier/coller d’Adopte, aussi bien au niveau du concept que du graphisme de l’interface et du logo. En Chine, pays sur lequel l’entreprise ne possède pas de droit de propriété intellectuelle, une copie d’Adopte cartonne même littéralement ! Pour contrer ces nouveaux concurrents, les équipes d’Adopte dégainent l’arme d’un savoir-faire technique toujours à la pointe. « Ce n’est pas tout de copier notre positionnement, encore faut-il avoir une vraie expertise produit. » commente Thomas Pawlowski. 

Lucienne et les garçons

Savez-vous à quoi on reconnait en général une publicité pour un site de rencontre ? On y voit un homme et une femme très heureux de s’être rencontrés grâce au site. Sur les pubs pour Adopte un mec, point de couple, encore moins de romantisme et aucune simple mention du terme « amour » ! Les spots ou affiches d’Adopte jouent avec le côté décalé et humoristique du site. On se rappelle par exemple des spots mettant en scène des hommes avec des annotations comme dans les pubs pour cosmétiques. « Si nous nous étions arrêtés là, explique le directeur marketing, les gens auraient pu nous prendre au premier degré. C’est pour bien montrer le côté ludique de la publicité que nous avons demandé à Lucienne du Petit Journal de venir faire la chute des spots. ». Et le concept fonctionne : depuis que le site a commencé à diffuser ses publicités, en juillet 2011, il a gagné presque 2 millions d’inscrits. 

Du coup de génie au coup de pub

Si désormais les publicités d’Adopte campent les abribus et écrans de télévision, la startup est aussi devenue spécialiste d’une communication beaucoup plus « low cost ». On se souvient d’une opération qui avait fait parler d’elle en février dernier. Pour la Saint- Valentin, 2 000 journalistes ont reçu de la part d’Adopte un pass pour le site et un pot de Nutella de 5 kilos. Les célibataires pouvaient alors choisir : soit finir seul le pot en se lamentant soit s’inscrire sur le site pour trouver l’âme-sœur ! Mais l’opération la plus relayée a été l’ouverture récente d’une boutique éphémère Adopte un mec. Pendant 4 jours, on pouvait visiter une vraie/fausse boutique exposant les « produits » d’Adopte, les hommes-objets. « Nous étions sur un terrain glissant si ça n’était pas bien orchestré. Nous avons donc conçu des boîtes très caricaturales qui rappelaient les emballages de Ken et Barbie pour bien montrer le côté ludique. Le résultat a été inespéré : en 4 jours nous avons accueilli 1 500 personnes et nous avons compté plus de 1 200 retombées presse dans le monde entier ! » raconte Thomas Pawlowski. La prochaine opération buzz prévue ? Le sujet est classé secret défense du côté de l’équipe marketing d’Adopte. Ce qui est sûr c’est qu’elle sera drôle et surprenante. Les révolutionnaires de la rencontre sont plus que jamais déterminés à aller partout, mais surtout pas là où on les attend ! 

A vous d’appliquer la recette d’Adopte un mec dans votre entreprise !

Les 10 points à retenir pour cartonner comme Adopte un mec

Trouvez un positionnement disruptif sur votre marché
Vous souhaitez vous démarquer de vos concurrents ? Alors commencez par cultiver votre différence. Abordez le secteur d’un œil neuf.

Osez !
N’ayez pas peur d’adopter un positionnement original et audacieux. Dans un marché très uniformisé, c’est la créativité qui vous permettra d’émerger.

Rusez !
Vous ne faites pas encore beaucoup de chiffre d’affaires ? Alors, pour vous faire connaître, soyez plus malin que ceux qui ont des millions à leur disposition.

Maîtrisez l’art très subtil de la provoc’
Sachez adopter un ton parfois impertinent ou borderline, mais en restant toujours dans le bon goût et en ne tombant jamais dans la vulgarité.

Ne vous prenez pas au sérieux (mais faites votre travail avec sérieux !)
La tendance est aux marques chaleureuses et ludiques. Sans pour autant faire passer votre entreprise pour une usine à clowns, adoptez un ton détendu.
étonnez !
Rien n’est plus ennuyant qu’une marque toujours prévisible. Surprenez vos prospects et clients là où ils ne vous attendent pas.

Ne lésinez pas sur la qualité
Le positionnement est important, mais il ne fait pas tout. Sans une offre de première qualité, et meilleure que celle de vos concurrents, vous ne pourrez créer une entreprise pérenne.

Embauchez une équipe qui s’accorde avec le positionnement de votre entreprise
Vos salariés sont les premiers ambassadeurs de la marque et ce sont eux qui vont la nourrir au quotidien.

Protégez bien votre idée
D’autant plus si votre idée est originale, veillez à bien protéger le concept de votre marque. Vous ne le regretterez pas !

Ne vous asseyez jamais sur vos lauriers
Ce n’est pas parce que vous connaissez le succès aujourd’hui qu’il ne faut pas déjà se remettre en question pour demain.