Accompagner la croissance des entreprises

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/08/11    
Puis-je compter sur mon expert-comptable en phase de développement ? La réponse est résolument oui !

Développer une entreprise en croissance est grisant, probablement même euphorisant, mais nécessite de bien s’entourer pour répondre aux questions que tout entrepreneur se pose : comment financer mon développement ? Comment recruter mon ou mes premiers salariés ? Comment étudier une démarche à l’export ? Comment piloter mon activité…

L’expert comptable : sa mission de base

L’expert-comptable apporte bien entendu ses compétences en matière de comptabilité et de gestion. Il est également qualifié pour clarifier des aspects juridiques liés aux obligations légales de l’entreprise, notamment en matière de droit du travail et de gestion sociale, ou pour mener un travail d’audit.

Un conseiller de l’entreprise

Pour toutes ces interrogations et tout au long de la vie de l’entreprise, l’expert-comptable est au côté du dirigeant pour le conseiller sur les meilleures orientations à prendre. Plus simplement, il est présent pour échanger avec lui sur ses préoccupations de dirigeant. Cela permet d’éviter ainsi de vivre la solitude du chef d’entreprise. L’expert-comptable pourra notamment l’accompagner dans sa recherche de croissance externe : sélection des cibles, évaluation, établissement du plan d’affaires, accompagnement pendant toute la période de négociation…

… voire conseiller à l’export

Idem en matière d’accompagnement à l’export. L’expert-comptable pourra faire un diagnostic de faisabilité du projet, identifier les appuis et les financements adéquats, veiller à l’optimisation fiscale du projet et vous orienter vers les bons interlocuteurs.

Ouverture et transparence au service de l’économie

Le 23 juillet 2010 restera une date importante pour les experts-comptables. La loi sur les réseaux consulaires et les services votée ce jour constitue une nouvelle source de développement qui doit permettre à terme d’élargir sensiblement le périmètre des missions des experts-comptables, notamment en direction des particuliers.
Si cette profession règlementée voit des perspectives positives dans cette évolution, leurs interlocuteurs sauront également en tirer des avantages qu’ils soient clients, banquiers ou administrations.
L’intervention exclusive d’un professionnel indépendant, compétent et surtout intègre bénéficie à l’économie dans son ensemble.
La transparence de l’information financière est en effet un facteur clé du développement économique et l’expertise-comptable est l’atout majeur pour atteindre cet objectif de croissance.
La mobilisation des experts comptables dans la sortie de crise en est une bonne illustration récente.
Plus que jamais, toute la profession démontre qu’elle est résolument en phase avec son environnement. C’est tout le sens de l’action que les experts mènent au niveau de l’institution ordinale.

Responsabilité de l’expert-comptable

Professionnel indépendant, l’expert-comptable est responsable des travaux qu’il exécute. Sa responsabilité ne saurait toutefois être confondue avec celle du dirigeant. L’expert-comptable est assuré pour garantir ses clients en cas de faute. C’est donc une forte garantie pour les entreprises qui font appel à lui.

Travail en équipe et intervention personnelle

Il se fait assister par ses associés, des collaborateurs salariés ou des experts indépendants. Il peut déléguer une partie de ses travaux mais doit conserver la maîtrise de l’exécution et la responsabilité finale de la mission.

L’expert-comptable est tenu à une obligation de moyens

Celui-ci a une obligation de moyens et non de résultats. Son devoir est d’exécuter la mission qui lui est confiée avec toute la compétence et le soin que l’on est en droit d’attendre d’un professionnel normalement éclairé et diligent.

Respect des règles inhérentes à une profession libérale

Membre d’une profession libérale, il exerce ses fonctions dans le respect des règles de déontologie définies par la profession. Il a notamment l’obligation de maintenir et de développer ses connaissances grâce à une formation continue obligatoire. Cette obligation est vérifiée dans le cadre du contrôle de qualité.

Surveillance de l’exercice de la profession

La surveillance de l’exercice de la profession est assurée dans chaque circonscription par les Conseils Régionaux de l’Ordre. En cas de litige, le client peut demander au Conseil Régional d’intervenir en conciliation ou en arbitrage, ce qui évite la voie judiciaire. En cas de différent, l’intervention amiable du Conseil Régional permet en effet de régler au mieux des situations conflictuelles.